21/10/2009

Halte au froid

Depuis l'hiver dernier déjà... nous avions décidé d'isoler la porte de la grange!

Voilà qui est fait! Des panneaux de liège expansé, un stock de vis, de rondelles et un peu de linoléum pour confectionner des soufflets dans les angles... et le tour est joué! Le garage n'est plus le repaire glacial des courants d'air!!!

Porte de grange

21:20 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/09/2008

Encore un bac de passé...

Ces derniers jours ont été encore très actifs... bon ok, pas trop sur notre p'tit blog!

Mais dans les faits, en plus de nos activités habituelles, nous avions décidé de terminer la rangée de bacs bordant le fond de notre jardin... Il restait un bac que nous avions prévu en briques rouges anciennes. Alors, si par la magie d'internet, j'avais pû en acheter dans le nord de la France, sur eBay, depuis Szombathely en Hongrie où j'étais à ce moment, je n'avais pas trouvé le temps d'aller les chercher! Grâce à la remorque de notre ami Endre, ainsi d'ailleurs qu'à sa Jeep qu'il nous avait aussi prêtée, j'ai été récupérer ma volumineuse et pesante acquisition à Fresnois-les-Roye, dans la Somme...

Rouler, charger, rouler, décharger... une journée bien... chargée, c'est le mot;) J'ai donc eu le bonheur de trimballer 600 briques dont je suis devenu le riche propriétaire...

Puis, dans la joie, la bonne humeur et l'humidité, je les ai re-nettoyées au karcher. Fort heureusement, le vendeur les avaient déjà bien dégrossies en brossant tout l'ancien mortier. (Vu tout ce qu'il a vendu, il en a gratouillé un paquet des briques... il devait cacher une armée de travailleurs clandestins dans sa cave).

Et donc 600 briques, karcherisées sur toutes les faces, plus tard... je me suis mis à l'ouvrage. Pour l'occasion j'ai décidé de m'essayer au mortier bâtard, comportant un peu de ciment et beaucoup de chaux (j'ai triché j'ai acheté du mélange tout fait). j'ai choisi un sable de meuse donc très calcaire, pour que ce mortier puisse bouger, auto-réparer ses micro-fissures, au fil du temps (il y a un gros arbre pas loin). Le mélange devrait avoir une grande souplesse... Moi moins, donc je me suis torturé le dos à le tartiner entre les briques! J'ai même poussé le vice à faire un encadrement pour notre composteur. Par contre, je dois reconnaître que ce mortier, très... onctueux (!) fut très agréable à travailler, beaucoup moins abrasif et agressif pour la peau que ces satanés bétons au sable silicieux.

Enfin, quelques jours plus tard, quelques arrosoirs aussi (pour laver l'intérieur), j'ai rempli notre beau nouveau bac! Au fond... Bien qu'en fait, il n'aie pas de fond... J'avais, plusieurs années auparavant, coulé des fondations en laissant le fond libre pour l'enracinement des plantes et le draînage. Au fond de ce bac sans fond donc, j'ai disposé une bonne couche de caillous silicieux pour draîner encore... Puis sont venus (pas tout seuls... hein!) des dizaines et des dizaines de seaux de terreau en provenance de notre précédent compost (une quinzaine d'années de maturation!). Pour terminer, j'ai monté notre futur composteur en bois subventionné par la Communauté de Communes (En voilà un qui durera pas, à mon avis... un composteur recyclable! Si j'osais, je dirait presque compostable, vu l'épaisseur du bois employé et la solidité des techniques d'assemblage).

Bon... Maintenant, il n'y a plus qu'à planter! Qu'allons-nous faire pousser là? Surprise... Gardons encore un peu le suspens;)))

Le bac en briques est fini

Au passage, remarquez comme les feuilles de notre marronier nous avertissent de l'arrivée imminente de l'automne!

L'automne arrive

00:21 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/07/2008

Cà y est on a le Bac!

Nous avons commencé par aller farfouiller en Belgique, du côté de Dinant, à Yvoir, plus exactement... Et qu'y a-t'il à y voir, à Yvoir? Des cailloux! Ni genoux, ni choux, ni hiboux, ni bijoux, ni joujoux, ni poux... Juste des cailloux! Mais les cailloux d'Yvoir, il faut les voir... ils sont vraiment chouettes (non-non-non, on ne dit pas ils sont vraiment hiboux).

Carrière d'Yvoir

Les cailloux vus, nous n'avons pas pû nous empêcher d'en ramener... 1300 kg dixit la bascule de M. Dapsens, marchand de cailloux de son état. Heureusement la Ford est vaillante et et la remorque d'Endre robuste!

Intense concentration
 

Bref... généreusements chargés, nous rentrâmes, non sans nous arrêter pour nous sustenter de belges fritailleries... Puis, ce fameux Bac, dont la construction était toujours reportée, sortit, un beau jour de la semaine dernière, de terre, Pierre après Pierre (Si vous ne vous appelez pas Pierre, sortez je vous prie, vous n'avez rien à faire ici). Diantre, ce qu'il en faut des Pierres pour avoir son Bac! Grâce à de bon outils, celui-ci monte bien vite... Les bons outils c'est indispensable!!! Et hop... je suis en plein dedans!

Les bons outils font le bon maçon
 

Juste le temps de me changer! Voilà un beau bac tout neuf, prêt à être inauguré... Mais il attendra tout de même l'automne pour recevoir son abricotier!!!

Travaux finis

00:12 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/04/2008

Moment d'intense solitude!

Passant et repassant devant la future porte de notre laverie, je rêvais de la voir décapée... Aussi, sans rien dire à personne, j'eûs l'idée farfelue de commencer à gratter, à poncer, à nettoyer... en me promettant d'arrêter aussitôt qu'on viendrait me rendre une petite visite! Une heure passe... personne ne vient me voir, à l'orée de mon garage fièvreusement occupé! Notre porte commence à montrer ses dessous, débarrassée des premières odieuses couches de peinture au plomb abondemment badigeonnées...

Une deuxième heure s'écoule, tandis que mes doigts s'engourdissent de frotter et racler, toujours pas le moindre visiteur à l'horizon! Et les bois mis à nu commencent à redonner fière allure à ma vieille porte... Spatules, grattoirs, ciseaux à bois, gouges, couteaux, ponceuse, tout est bon pour anéantir l'infâme revêtement... Heureusement, la fidèle petite meule est là pour revigorer, souvent, ces bons outils qui s'échauffent et s'émoussent! J'ai finalement réussi, au bout de trois heures, à en décaper entièrement la première face!!! Mais là... mes petites mains endolories qui ne songeaient guère travailler à cet ouvrage aujourd'hui plus d'une demi-heure se mettent en grève! L'autre face de la porte, ce sera pour après les vacances!!!

Personne n'a eu la curiosité de venir voir ce que je fabriquais tout seul dans mon coin... En tous cas, ces trois heures solitaires furent productives: voyez comme elle est belle ma porte (presque) neuve!!!

Une porte toute neuve

zOUTILS

23:16 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/01/2008

Du bois qui chauffe!!!

Ce week-end, il faisait un peu frais... surtout le samedi! Alors, avec Endre, on s'est donné le mot: c'est le temps idéal pour couper un peu de bois! Eh bien... je confirme, le bois çà chauffe bien... alors que l'appareil m'a semblé glacé au premier abord, quelques minutes de maniement du merlin m'ont convaincues que la canicule est parfois plus proche qu'on ne le croit!!!

Bref... Endre à la tronçonneuse, Ben au merlin, la forêt a résonné au rythme de nos activités intenses... Je ne sais quel sioux aurait dit "Hommes blancs couper du bois, hiver sera froid". En fait, maintenant, le bois coupé devra sécher environ trois ans... Alors, suivant ce dicton, on peut imaginer que l'hiver 2010-2011 sera très froid!!! En attendant, on a eu bien chaud. J'ai d'ailleurs les muscles et les articulations encore bien chauds...

Dire qu'il y a en a pour s'abonner à des salles de sport ou autre muscu!!! Moi, je vous propose le forfait Bûcheron. Pour un modique abonnement, vous pourrez bénéficier de nos multiples activités telles que l'assouplissement des vertèbres à la tronçonneuse, l'entretien des abdos au merlin, le développement de la concentration au coin et à la masse, la musculation pure au tiré de tronc à la sangle, les joies des sports collectifs, lancer et empilage de bûches! Et tout çà dans le grand air de la nature bucolique! Venez vite vous joindre à nous!!!

Endre à la tronçonneuse
 

Attention là dessous
 

 

Ben le fendeur

14:17 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2007

Ici çà Bosch dur...

Un lave vaisselle, c'est sensé laver la vaisselle... Mais quand ledit lave-vaisselle n'aspire plus à se procurer un peu d'eau pour accomplir sa tâche, il y a comme un hic!!! Le lavage de la vaisselle à sec n'est pas encore au menu...

Bref, docteur Ben va devoir intervenir... Diagnostic? Calcul aquastatique? Néphrite intersticielle des tubulures? Cancer de la pompe? Fistule du réservoir d'alimentation? Mystère... Il va falloir opérer!!!

Espérons que le choc opératoire ne sera pas trop important... Voyez jusqu'où il a fallu inciser... Il y a avait des organes partout!!!

Lave vaisselle 1

Alors... j'ai tout finement nettoyé, compresse et tournevis torx à la main! Et puis j'ai essayé de tout remonter... Heureusement j'avais pris de notes... C'est fou le nombre de petits cables electriques qui se balladent dans ces bêtes là! J'ai du procéder à l'ablation de quelques pièces en trop (3 vis et un appendice en plastique blanc). Vous l'avez sans doute remarqué, en démontant puis en remontant un quelconque appareil, il y a toujours des pièces en trop!!! Tout semble en état de fonctionnement désormais... Honnêtement, je pense que j'ai opéré pour pas grand chose (hormis un bon nettoyage) car l'aquastat situé sur le tuyau d'alimentation semblait bouché (ou coincé)... Beaucoup d'huile de coude, un peu d'acide chlorhydrique et le tour est joué...

Alors... il refonctionne ce lave-vaisselle récalcitrant? Oui!!! Il ne semble pas avoir trop de séquelles de son passage sur le billard! Quelle précision chirurgicale...

Lave vaisselle 2

00:30 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/11/2007

Vertiges...

Rien de tel qu'une bonne série de fuites pour vous encourager à visiter un endroit incongru de votre habitation... votre toit!

N'allez pas croire que le nôtre est en piteux état! C'est même le contraire... seulement l'arsouille qui en a effectué la réfection, il y a 3 ans à peine a profité de nos vertiges pour commetre une belle bourde! Un zingueur hors pairs celui là, une solide réputation... Il a même réussi à nous convaincre de refaire notre noue en zinc, alors que nous souhaitions un bac en acier soudé!

Une noue... vous connaissez? Non? Eh bien c'est la jonction de 2 parties de toitures adjacentes en contre-pente! Notre maison étant composée de plusieurs corps de bâtiment mitoyens, nous avons une belle noue de 12 mètres de long. Le petit détail c'est qu'il s'est trompé dans le sens de la pente, alors comme l'eau à rarement tendance à remonter les pentes, au lieu de s'évacuer, elle stagne dans la noue! Avec le gel, le soleil, le zinc se retracte, se dilate, les soudures se fendent et... c'est la cata, le déluge!

Ainsi donc, nous voici grimpant sur le toit, écopant les flaques restantes... et comme les autres recours n'ont pû aboutir à ce jour, histoire de ne pas croupir dans l'humidité, nous avons fermé les yeux sur la mystérieuse alchimie du mage Rubson et nous avons appliqué ses préceptes et sa mixture d'un pinceau perplexe...

Sur le toit

Cà ne parait pas très vertigineux? Vous n'avez pas vu l'autre côté!!! Et puis... il fait frisquet, là haut à 8 mètres du plancher de nos chères vaches meusiennes, presque en Décembre déjà, en plein courant d'air! D'ailleurs avant de commencer le nettoyage matinal, j'ai dû enlever une couche de glace, d'environ 5 cm d'épaisseur... Zwippp... je vous rappelle que çà penche... du mauvais côté pour l'eau, mais du bon pour la dégringolade!!!

 Bref, on a fini par sécher le mastic étanche au sèche cheveux pour qu'il soit sec avant la tombée de la nuit frisquette et nous sommes redescendus... les jambes flageollantes! Ce qu'il y a de bien avec le vertige, c'est qu'on est sûrs, si on se casse la binette... c'est pas parce ce qu'on a fait le zouave!!!

 Sur le toit 2

23:35 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |