05/02/2009

Chez Robert

Quoi de neuf?

Ce wek-end nous sommes allés... à Bousse! Et que fait-on à Bousse, je vous le demande, hein? Eh bien, on peut aller, comme nous, chez "Robert la Moule".

Robert étant vraisemblablement le patron... Qui peut bien être la moule? En fait, chez Robert, des moules, il y en a des tas, des monceaux, des montagnes!!! A toutes les sauces en plus... Nous avons donc été manger des moules, Samedi soir... On a aussi bu du p'tit vin blanc, gouleyant... Nous n'y sommes pas allés seuls, puisqu'une joyeuse troupe de CouchSurfeurs de Metz s'étaient donné rendez-vous chez Robert. Nous avons d'ailleurs fini la soirée chez Gladys & Fred qui nous ont hébergés plutôt que de reprendre aussitôt la route de notre Meuse enneigée. On a même papoté presque tout le Dimanche, Gladys ayant cuisiné une excellente tarte aux poireaux tandis que Fred tournait en rond, cherchant à rassembler les bribes de son esprit un peu chamboulé par notre soirée...

Sacré soirée... si si, en cherchant bien vous constaterez qu'on y a même vu le Nounours Ben danser!!!!

Chez Robert

Nos hôtes pour la soirée Gladys et Fred

François & Elena sont venus

Ben se porte comme une fleur

Lydia & Lionel

Lorraine est de la partie

Zazounette

Incroyable mais oui il danse

Cherchez l'intrus

14:29 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/01/2009

Bonne Année les zouzous!!!

 

2008 s'est déjà envolée... Bienvenue à 2009!

Oui... chers lecteurs, je vous ai négligés;) Débordé par une fin d'année trépidante, je vous ai laissés sur votre faim après cette fameuse fricassée de coprins!!! Non, ils ne nous ont pas achevés, les coprins étaient excellents... Mais mon retard dans mes articles, ma pagaille dans mon stock de photos ont fini par me décourager. Temporairement, heureusement!!!

Nous voici donc de retour, avec la ferme intention de tenir ce cher blog plus régulièrement à jour;) En attendant, vous allez trouver ça bref... Mais je vais vous résumer ces 3 mois passés en quelques mots illustrés!

Début Novembre, nous avons organisé une rencontre de CouchSurfeurs en Meuse! Au programme... visites de forts, bien sûr, au nombre desquels, le Fort de Troyon, celui de Génicourt, le fort et le tunnel de Tavannes. Mais nous avons aussi visité le site de Vauquois et la brasserie de Rarécourt! Parmi nos visiteurs, outre un groupe de joyeux drilles lorrains et luxembourgeois, sont venus, Niki l'australienne, Lee de Sacramento, Pitch de Los Angelès, Miquel de Liège... Pratiquement 5 jours de fiesta et d'explorations!!!

A la butte de Vauquois

Pique nique à Montfaucon

Surfin' bat

Puis, je suis parti rencontrer d'autres membres très impliqués dans l'organisation de CouchSurfing en France... Un p'tit week-end de folie avec, entre autres, un peu de boulot (j'anime le groupe de traduction francophone) mais surtout avec plein d'galettes!

Ca bosse duuuuuur

Y a la queue aux galettes

De retour en Lorraine... de retour dans les forts! Sur les hauteurs de Metz, avec François et sa cohorte d'invités néerlandais... et Cyril qui vient de fêter son Master au pub! Encore un terrible week-end qui nous a laissé... sur le cul (n'est-ce pas Lydia?).

A la santé de Cyril

Cool ce fort

Rutsching Lydia

Ensuite... on m'a mis la pression pour bricoler! Z'ont fait venir l'armée pour que je quitte plus la cuisine...

Oups on me surveille

Alors sous la menace de la soldatesque casquée... j'ai bricolé, bricolé et encore bricolé tandis que les canons pointaient vers la maison... Et notre nouvelle cuisine est née!!!

Nouvelle cuisine

Et, bientôt, le père noël allait pointer le bout de son nez... Aussi, nous avons ressorti la crèche confectionnée l'année dernière avec moult cagettes, nous avons sacrifié un innocent sapin qui s'est retrouvé avec les boules, après s'être même fait enguirlandé! Visiblement, ça a plu au vieux barbu: nous avons eu plein d'zolis cadeaux!!! (remarquez au passage, derrière Isa qui arbore fièrement son T-shirt esperantiste, Amo, Paco, Esperanto, le beau calendrier de l'avent cousu et brodé par Lorraine!).

Jesus pas encore né

Pinus enguirlandus

Cadeauxxxxx

Amo Paco Esperanto

Ensuite, nous avons fêté Nouvel An chez nos amis Isabelle & Endre... avec plein de copains, dont Pali, le frère d'Endre, venu de Hongrie pour l'occasion! Avant qu'il ne reparte, nous lui avons offert d'inaugurer notre coupe de bois de cette année. Voici donc Pali la tranĉisto!!! Nous n'avons eu que 6 arbres à couper cette année... Mais quels arbres!!! Après son départ, nous avons passé encore une quinzaine de jours à manier tronçonneuses, merlins, marteaux et coins. Rien qu'avec le premier (le plus gros, certes) nous avons fait un tas de plus de 8 stères de bûches de 50cm!

Bûcheronning

Trancxante Pali

T'tention là d'ssous

Oh hisse faut tirer fort

C'est donc parti pour une nouvelle année... Qui s'annonce belle et pleine de voyages! Aussi, Lorraine et Isa se joignent à moi pour vous souhaiter à tous, pour 2009, amis lecteurs, plein de p'tits bonheurs et même de grandes joies!

17:27 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/10/2008

Fricassée de coprins!

Au détour d'un petit chemin, alors que nous revenions, à pied, d'acheter des pommes aux vergers d'Arifontaine, nous avons découvert une superbe poussée de coprins chevelus... L'appétit aussitôt aiguisé, nous avons cueilli sur-le-champ (c'est le cas de le dire) les spécimen les plus frais! Car, bien sûr, le coprin vieillissant perd de son charme... Déliquescent, il noircit et se liquéfie en quelques jours, commençant par la base du chapeau... Mais, frais, le coprin, c'est rudement bon!!!

Coprins chevelus

Une petite recette?

Pour une bonne fricassée de coprins pour 3 personnes, nettoyer et laver rapidement environ 1 kg de coprins frais, puis les laisser égoutter. Faire dorer 3 belles échalottes dans un fond d'huile d'olive, ajouter un bouquet de persil haché, puis les champignons coupés en gros morceaux. Laisser cuire à feu moyen jusqu'à évaporation de l'eau des champignons. Ajouter 2 gousses d'ail écrasées et une cuillerée à soupe de maïzena ou de fécule de pomme de terre délayée dans un verre de vin blanc sec. Saler, poivrer, laisser mijoter encore quelques minutes. Juste avant de servir, verser 10 cl de crème fraîche et retirer du feu au premier bouillon...

Voilà de quoi garnir délicieusement un steack poêlé!

18:44 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/10/2008

Andrei nous a rendu visite!

Mardi, un nouveau voyageur a fait halte dans notre maison! Andrei, quittant son poste de professeur de mathématiques en Floride pour passer 2 ans à découvrir l'Europe, nous a fait le plaisir de s'arrêter chez nous... Non seulement nous nous sommes promenés à Verdun, nous avons profité de la douceur de vivre des côtes de Meuse, mais aussi, nous avons exploré ensemble le Fort de Tavannes...

Le fort de Tavannes, un fort peu connu de la ceinture de Verdun, dans un état de conservation qui vaut encore le détour malgré une histoire riche... et le tournage d'un film, en 1927, aux effets... dévastateurs!!! Une histoire que ce site racontera bien mieux que moi:

http://www.fortiff.be/iff/index.php?p=1482

Si vous êtes germanophone ou si vous souhaitez connaître la cartographie du site, voici aussi une adresse qui vous intéressera vivement:

http://www.tavannes.de/

Entrée interdite

Juste un petit détail à ne pas oublier...

Remarquez la belle corniche en arrière plan

Néanmoins, le site vaut le détour... Une richesse architecturale insoupçonnée. Remarquez-vous la corniche du bâtiment en arrière-plan?

Nous ne sommes pas rentrés par ici

Evidemment, nous ne sommes pas rentrés par ici... Mais tout de même, quelle belle porte! La qualité de ce bois est incroyable: depuis plus de 90 ans, semi enterrée, dans une humidité constante, la porte est toujours impeccable!

D'autres issues existent

D'autres issues existent, nous avons réussi à entrer, sans creuser, ni abîmer quoi que ce soit...

Bonne nuit

Il y a encore les lits dans les chambrées... Mais... d'où sortent donc ces monceaux de cailloux qui remplissent les chambres alors que les voûtes sont intactes? Ce que nous voyons là dépasser est le deuxième étage de lits superposés! Mystère...

L'entrée du réseau 17

L'entrée du réseau 17... En 1916/1917, les poilus s'enterrent encore plus profond, creusant des galeries à l'épreuve des obus les plus impressionnants, tandis que les forts deviennent de plus en plus vulnérables au fil de l'évolution technique de l'armement. Mais ces incroyables réseaux souterrains, ces kilomètres de galeries, ne sont etayés que de simples madriers en bois...

L e bois a vieilli

Le bois vieillissant, c'est dans cet enchevètrement que nous nous sommes aventurés durant d'oppressantes heures! Imaginez les soldats de l'époque parcourant ces galeries, y vivant parfois, puisqu'on y trouve des casernements enterrés! L'air y était filtré, ventilé et maintenu en légère surpression avec des batteries de ventilateurs manuels, actionnés en permanence, dont les carcasses rouillées nous attendent au détour d'une galerie.

Le passage retrécit

Ici le passage retrécit, et pourtant, de l'autre côté, le couloir se poursuit! Semble t'il, les sapeurs ont creusé de chaque côté et se sont retrouvés miraculeusement face à face... Au bout du chemin? Le blockhaus Pamart unique qui flanque le fort, très à l'extérieur, juste au pied de l'actuelle antenne GSM.

L'entrée du blockhaus

Par contre... euh... pour accéder au blockhaus proprement dit, il faut remonter... Il y a bien un escalier en colimaçon, mais il manque environ 20 mètres, judicieusement remplacés par un dispositif métallique que vous voyez sur la gauche... Même si je n'étais pas sujet au vertige, je n'auraist pas essayé de grimper;)))

Andrei

Andrei n'a pas plus été tenté... Nous avons donc rebroussé chemin, non sans faire d'autres nombreuses (re)découvertes. Quel dommage que de tels lieux soient ainsi délaissés, livrés parfois à d'autres visiteurs bien moins respectueux de l'Histoire et du patrimoine collectif...

23:55 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/09/2008

Retour de Richard!

Dimanche soir, notre ami CouchSurfeur suédois Richard est revenu nous rendre visite! Venu pour la première fois début Juillet avec Linnéa, il était déjà passé nous faire un coucou en Août! Et donc le revoici en Septembre, toujours au volant de sa machine roulante... So Disco, our great friend;)))

Retour de Richard

Mais cette fois... il est accompagné! Deux amis suédois, Jasper & Sebastian, ont fait le trajet avec lui pour découvrir le CouchSurfing... Et, en prime, Richard nous a emmené Dan, américain de San Francisco, rencontré la veille à Maastricht!

Avec tout ce petit monde, Lundi, nous avons fait une belle ballade... au fort de Génicourt puis à travers Verdun. En rentrant, après une terrible partie de dés suédois dont le terrifiant enjeu était une épouvantable boîte de paté de foie de porc de l'armée hongroise... (ramenée de mon séjour début Août, mais c'est une autre histoire). Chaque perdant devait manger une portion de paté... Le courageux Jasper fut la première victime! Il a confirmé ma première impression... Jamais il n'a goûté quelque chose d'aussi infect, rose, mou, à la saveur cadavérique longue et persistance en bouche!

Alors... après les horreurs (de la guerre?) nous sommes passés aux réjouissances! nous avons cuisiné des galettes de pommes de terre et des pizzas gargantuesques... au passage, nous avons constaté les progrès de Lorraine en anglais, puisqu'aucun de nos visiteurs n'était francophone! Encore une vertu du CouchSurfing...

Pizzaphiles

Tout le monde a mis la main à la pâte... dans la pâte, sur la pâte... enfin, on a tous participé à la création de ces 6 extraordianaires pizzas! Tomates, poivrons, artichauts, aulx, oignons, champignons frais, rôti de dinde, jambon, saucisson, chorizo, saumon, surimi, olives, câpres, crème fraîche, fromage de chèvre, parmesan, fourme d'ambert, gruyère rapé, mozzarella fraîche, salade roquette, thym, origan... et j'en oublie certainement, nous aidèrent à garnir nos pâtons.

Pizzavores

Comme il était déjà tard, nous avons dégusté nos pizzas au fur et à mesure de leur cuisson! Elles n'en furent que meilleures... 7 gourmands à table, c'est impressionnant!!! Heureusement entre Lambrusco et Fitou, nous avions de quoi étancher notre soif!

Ben & Sebastian en forme

Puis, après un somme digestif, ce matin est arrivé...

P'tit déjeuner

C'est déjà l'heure du petit déjeûner... Mais... Que nous prépare donc encore Richard?

Champi au chocolat

Un nouvel exploit gustatif? Oui!!! Il a décidé de manger des champignons de Paris farcis au Nutella (avec des noisettes fraîches du jardin, certes...)

Paraît-il, c'est rudement bon... il en a même repris un deuxième! Pour ma part, mon estomac est toujours assez sensible le matin, alors je me suis abstenu;)

Et déjà... notre bande de joyeux lurons est repartie, direction Lyon puis Zurich avant de rentrer en Suède! Le temps passe trop vite...

22:29 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/09/2008

16 ans de mariage

Quel meilleur prétexte qu'un anniversaire de mariage pour un p'tit dîner gourmand?

Aussi... tandis qu'Isa travaillait, aujourd'hui, j'ai fait quelques préparatifs. Lorsqu'elle est rentrée, ambiance bougies et cristal, tout était prêt...

Nous nous sommes régalés de cet agréable dîner en amoureux, partagé avec avec le fruit de cet amour;)))

Bougies

Nous nous sommes grisés d'un frais vin blanc de cépage viognier qui nous suivra tout au long du repas, tandis que Lorraine bénéficiait des faveurs sirupeuses du Bon Père Bernardou...

Alors, juste pour vous faire saliver, nous avons commencé par de jolies tartelettes de poireaux au bleu et à la crème agrémentées de dés de panga...

Tarte au bleu et au panga

Puis quelques aiguillettes de boeuf accompagnées de tranches de céleri pochées, d'une légère purée de branches de celéri et d'une compotée d'échalotte au vin des Côtes du Rhône...

Boeuf à l'échalotte

Et enfin, un biscuit de Savoie fourré de crème pâtissière et garni de fruits frais du jardin, framboises, fraises, baco noirs (petits raisins à vin très sucrés et juteux) et alkékenges (aussi appelés "amours en cage", tout un symbôle;)

Biscuit de savoie

 

 

22:59 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/09/2008

Une journée bien remplie...

Entre deux souvenirs espagnols, ne négligeons pas le présent! Vendredi, nous avons passé la journée à Nancy. Notre premier objectif: soigner l'épicondyalgie chronique d'Isabelle... en fait, rassurez-vous, ce n'est pas contagieux: c'est tout bêtement une tendinite du coude. Mais cette bête tendinite était du genre récalcitrante, de celles qui vous enquiquinent des mois durant!

Alors, après moult tentatives médicales classiques... sur les conseils de notre garagiste (!) (qui a souffert le martyre avec son dos l'année dernière, pendant qu'il rampait sous les voitures) nous avons contacté un ostéopathe. Nous avons jeté notre dévolu sur M. Maire à Nancy... et visiblement, nous avons bien fait, après un riche entretien, il a aussi remis en place un omoplate d'Isabelle qui se balladait en des lieux incongrus (l'omoplate...). Une bonne dose de psychologie, juste ce qu'il faut de manipulations et voilà notre Isa repartie du bon pied... du bon coude devrais-je dire!

Une p'tite définition de l'ostéopathie?

L’ostéopathie se fonde sur des sciences qui sont en constante évolution. Il est dès lors logique que la définition de l’ostéopathie ait évolué au cours du temps.

Actuellement, les praticiens de la médecine ostéopathique s’accordent autour de la définition élaborée en 1987 lors de la « Convention Européenne d’Ostéopathie » qui se tenait à Bruxelles grâce au concours du Professeur Pierre Cornillot, Président de l’Université de Paris-Nord Bobigny :

" La médecine ostéopathique est une science, un art et une philosophie des soins de santé, étayée par des connaissances scientifiques en évolution.

Sa philosophie englobe le concept de l’unité de la structure de l’organisme vivant et de ses fonctions. Sa spécificité consiste à utiliser un mode thérapeutique qui vise à réharmoniser les rapports de mobilité et de fluctuation des structures anatomiques.

Son art consiste en l’application de ses concepts à la pratique médicale dans toutes ses branches et spécialités.

Sa science comprend notamment les connaissances comportementales, chimiques, physiques et biologiques relatives au rétablissement et à la préservation de la santé, ainsi qu’à la prévention de la maladie et au soulagement du malade.

Les concepts ostéopathiques mettent en évidence les principes suivants :

  • le corps, par un système d’équilibre complexe, tend à l’auto-régulation et à l’auto-guérison face aux processus de la maladie.

  • le corps humain est une entité dans laquelle la structure et la fonction sont mutuellement et réciproquement interdépendantes.

un traitement rationnel est fondé sur cette philosophie et ses principes. Il favorise le concept Structure/Fonction dans son approche diagnostique et thérapeutique par des moyens manuels."

Un topo sur la capsulite rétractile? Suivez donc le lien ci-dessous!

http://prov.site.voila.fr/caps.htm

Et pour digérer tout celà, nous avons choisi de déjeuner dans un p'tit resto pakistanais: le Gandhi, juste au bout de la rue des Maréchaux, dite rue Gourmande, toujours à Nancy. La devanture ne paie pas de mine mais le déjeuner fut princier. La cuisine est délicieuse et le patron, rustique, mais très sympathique!!!

Le gandhi

Puis... Direction la place Stanislas (Stan pour les intimes). Magnifiquement rénovée, cette célèbre place nancéenne est un régal pour les yeux! En suivant le lien glissé derrière la première photo, vous pourrez découvrir tout ce qu'il y a à découvrir sur cette fameuse place!

Place Stan

Lo & Isa sur la place Stan

Puis, nous faufilant derrière les anciennes écuries bordant la place de la Carrière, nous nous sommes émerveillés devant la forêt d'escaliers suspendus au-dessus de la ruelle pour aboutir sur des toitures-jardins...

Escaliers romantiques

Un peu plus loin, les portes du Musée Lorrain, dans l'ancien palais ducal n'a pas manqué d'accueillir notre curiosité! Un beau musée... dont il ne faut surtout pas manquer l'annexe: la Chapelle et le Couvent des Cordeliers, abritant, outre un complément de collections comportant de belles reconstitutions d'intérieurs lorrains typiques, le tombeau des ducs de Lorraine, de René II  à Léopold I.

Musée lorrain

Enfin... nous avons quitté Nancy en sortant par la vénérable porte de la Craffe, rejoignant ainsi notre voiture garée hors de la ville médiévale pour nous en retourner dans nos chères côtes de Meuse.

Porte de la Craffe

18:01 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |