22/09/2008

Ĉiuj al la Sankta Mikaelo bieno!

Poste ferii en Taragono, ni estis atendataj en Alcalo de Ŝiverto per la familio Kruzo. Ili estis niaj unuaj esperantistoj sur la vojo de niaj ferioj. Ni trovis ilin, ne sur la sofumreto sed en la pasporta servo, kiu estas esperanta simila amikreto... Rajmo nur parolas hipania lingvo sed Moniko tre bone retrovis sian esperanton qvankam ŝi ne parolis delonge. Ni ne parolas unu vorto da hipania lingvo nek da katalana... Do progresis nian esperantan sciigon!

Ni alvenas al la bieno

La bieno estas tute izolata en la camparo, tre malproksima de la unua alia domo (almenaŭ 5 kilometroj). Ĉi-tie oni uzadas simplaj sed ekologiaj vivmanierojn...

 

La bela verda logdometo

Poste interkonatiĝo kun la homoj kaj bestoj, ni malkovris la lokoj. Ni loĝis en bela lignadometo...

La sunkuiradilo

Ni matenmaĝis en lignamatenmaĝkabano vidante la suna kuiradilo...

La duskabaneto

Ni duŝis en lignaduŝkabano...

La fekkabaneto

Ni fekis en lignafekkabaneto...

La neceseja eksplikado

Vidu la lokojn kaj legu eksplikadojn... Do poste provu kaj elektu la plej bonan pozicion...

La necesejo

La plej malfacilaĵo estis ke vi dovas pisi en la funelo kiu estas sub la seĝo kaj nur poste feki en la truo sub la lignkovrilo... kaj se vi volas repisi, reiri al la funelo kiu ĉiam estas sub la seĝo!!!

La dea odoro

Poste reiru extere kaj feliĉu pri la bela naturo tiel tiu planteto kiu kreskas apud la duŝkabano...

Bela planteto

Tiu kiu scias kion nomiĝas tion planteton, diru al mi! Ne estas granda (vidu la formikojn kiuj ankaŭ estis malgrandaj;) sed estis por mi tute nekonata kaj mirinde bela...

Ni kunmanĝis kun la familio en la malgranda domo kiam ni ne manĝis ekstere bonajn preparitajn de Moniko maĝaĵojn! Preskaŭ la tutaj nutraĵoj estis ekologia produktita en la bieno. Estis simple sed ni vere goĵis tiun maĝmanierojn.

Ni estis vere bone gastigata. Tiuj tagoj estis mirinda kaj longe restos en niaj koroj!!!

Dank'al ĉiuj, Moniko, Rajmo kaj la infanoj!

Niaj duaj familioj

 

 

23:44 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/08/2008

Encore quelques ballades tarragonaises...

Je vous quittais sur le chemin de la cathédrale... reprenons donc là notre errance dans les quartier médiévaux de Tarragona, au fil des ruelles pavées.

Dédale de ruelles

Enfin nous l'avons trouvée, cette cathédrale. Derrière cet austère et écrasant portail se cache un joyau architectural. Passée l'entrée latérale, nous découvrons un immense cloître paisible planté d'orangers, puis nous avons parcouru les innombrables chapelles et salles médiévales adjacentes avant de pénétrer la nef proprement dite. Nous n'avons pas fait le plein de photos, mais de souvenirs...

Cathédrale

Cherchant ensuite à nous sustenter, nous avons fait le tour du quartier, admirant au passage cette pitoresque façade!

Trompe l oeil

Craquant pour une sympathique paëlla, nous n'avons pas sû résister à la fraîcheur de ce vin rosé!

Fraîcheur rosée

Et donc arriva ce qui devait arriver... le rosé et le soleil conjugués nous ont incités à faire le cirque, justement dans les vestiges du... cirque romain!

Dans le cirque

Mais le vin rosé n'a pas que des effets euphoriques et le cirque romain, pas seulement des galeries souterraines! Voilà donc la suite de nos efforts...

Ouh ca monte

Vous nous voyez (surtout Isa) donc en train de gravir les escaliers menant au sommet de ce donjon médiéval bâti sur les ruines du cirque... La vue doit être belle là-haut! en attendant, faut grimper!!!

Donjon

Certes oui... les escaliers furent raides, mais le panorama superbe!!! Nous dominons toute la ville...

Vue du donjon

D'ici nous pouvons aussi contempler l'amphithéatre, romain encore, situé en contrebas, quasiment sur la plage... Une dernière facétie avant de redescendre: nous avons refermé derrière nous la lourdre trappe pivotante fermant l'accès à la terrasse panoramique, embastillant ainsi un groupe de touristes teutons qui semblaient déjà un peu perdus! Terribles, les ravages du rosé frais!!!

Encore un vestige

 

10:53 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/08/2008

Dernier jour à Tarragona

Dernier jour... mais pas dernier article: la journée fut intense! Nous avons commencé par arpenter le petit parc aménagé sur les remparts... la muraille romaine dit-on ici puisque ces derniers ont entamé sa construction.

Sur la muraille romaine

Les gros blocs de soubassement que vous voyez ici correspondent ainsi à la partie romaine, tandis que l'ajustement de moellons réguliers date de l'époque médiévale. Mais ne vous y trompez pas, la partie romaine est effectivement considérable: nous ne sommes pas là au pied de la muraille, nous sommes SUR la muraille!

Moellon érodé

Comme Lorraine a pû le constater, le sel omniprésent dans l'air marin a des effets érosifs manifestement actifs sur les blocs de roche calcaire...

Auditorium

Du haut des remparts, nous avons surplombé ce bel auditorium de plein air... Nous n'avons pas eu l'occasion d'y assister à un quelconque spectacle durant notre séjour, mais convenons qu'il sied tout-à-fait à l'ambiance de cité romaine qui règne à Tarragona!!!

Le bout de la promenade

Nous voici au pied de la cathédrale, objectif de notre ballade matinale...

Chauds les canons chauds

Mais... le parc des remparts n'a qu'une seule issue, celle par laquelle nous sommes entrés! Il va donc falloir rebrousser chemin, sous ce soleil de plomb qui, déjà, nous pèse...

En passant par la vieille ville

Nous passerons par la vieille ville. Heureusement, en Espagne, il y a quasiment une fontaine, souvent fort jolie, à chaque coin de rue! Voilà de quoi nous rafraîchir un peu!!!

Chacun son géranium

Nous en avons profité pour jeter un oeil aux balconnières... Ce ne sont pas ici les pétunias et autres géranium qui règnent en maîtres!!!

Illumination

Enfin frais et dispos, repartons à l'assaut de la colline urbaine! Remarquez au passage la performance du ferronier qui fut chargé de la réalisation de cet éclairage public. Pourtant manifestement dans un état d'imprégnation alcoolique avancé lorsqu'il a entamé son ouvrage, ce courageux artisan a tout de même réussi à dominer les divagations de son esprit et de ses mains d'artisan pour finalement positionner très correctement les lanternes de ce lampadaire insolite!

09:28 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/08/2008

Coucours nocturne!

Sans pour autant l'avoir fait exprès, nous avons eu la chance de séjourner à Tarragona pendant le concours international de feux d'artifice... Tous les soirs de la semaine, un feu fut tiré! Le 8 Juillet, nous avons assisté au feu de l'artificier castillan Zamorano Caballer, le 9, à celui de l'équipe allemande "First Class Pyro-Events".

Nuria, toujours et encore fantastique, nous a emmenés sur le toit (en terrasse) de la maison de ses parents pour mieux admirer le spectacle! Tandis que le commun des spectateurs essayaient de se trouver une petite place sur la plage, bondée pour l'occasion, nous étions aux premières loges, confortablement installés... Et, si malheureusement le premier soir nous avions oublié l'appareil photo, j'ai tout de même saisi quelques images lors du second.

Le feu castillan fut superbe, même s'il fut disqualifié pour n'avoir duré que 16 minutes et 27 secondes (au lieu des 17 minimum prévues par le réglement). Vous pouvez en voir une vidéo ici: http://vimeo.com/1306803

Quant au tir allemand, plebiscité par le public, ce fut vraiment un réjouissement que vous pouvez entrevoir là: http://www.first-class-pyro-events.de/

 

Firework B

Firework F

Firework E

Firework D

Firework C

Firework A

 

15:54 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Retour à la plage!!!

Enfin 5 minutes de libres... Il fait un temps de... et Jean-Marie est en retard! Voici donc l'occasion de reprendre nos promenades! d'autant que là, le soleil était au rendez-vous! Rappelez-vous, nous étions à Tarragona, harrassés de visiter des vestiges romains sous un soleil de plomb;)

Quoi de mieux en ces circonstances que de faire un tour à la plage? Sur les conseils de notre hôtesse Nuria, nous sommes allés tester la petite plage de l'Arrabassada, délaissant la touristique Platja el Miracle... et nous y avons trouver une superbe plage au sable d'une finesse incomparable, tranquillement occupée uniquement de tarragonais (et d'une famille de vadrouilleurs meusiens pour l'occasion).

Que font donc les filles

Mais que font donc les filles... dans des positions parfois pour le moins incongrues?

Les bâtisseuses à l'oeuvre

Ahhh oui... un château de sable...

Château de sable

Mais... surtout... nous nous sommes baignés... baignés... et encore baignés (mais sans l'appareil photo, qui visiblement n'aime pas l'eau)

Enfin à l eau

Et après le bain... la douche! Les plages espagnoles sont souvent très bien équipées et celle-ci ne fait pas défaut: ce n'est pas encore ce soir que le sel nous rongera!!! (Mais si le sel ne croque pas Isa... qui donc la croquera?!?)

Après le bain la douche

12:52 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/07/2008

Premiers vestiges!

Tarragona, ancienne capitale de province romaine, regorge de vestiges antiques... Il était donc incontournable pour nous d'aller en découvrir, au moins une petite partie! Pour commencer, nous avons jeté notre dévolu sur l'aqueduc, prétendûment au milieu du plus grand (le seul?) parc arboré de la ville...

Nous étant procuré un billet combiné pour la visite de tous les sites touristiques sans avoir à payer chaque entrée, nous avions également sous la main un carnet de tickets de bus inclus... Alors, nous avons choisi de délaisser notre voiture pour cette promenade. Premier point délicat... trouver le bon arrêt de bus! D'ailleurs nous patientions indécis lorsqu'un groupe de thaïlandais en goguette nous assaillirent, nous prenant pour des indigènes, pour trouver la direction de ce site qui nous laissait perplexes! Finalement, tous ensembles, nous avons pris le premier autobus venu et par miracle, quelques stations plus loins, nous débarquions au "Pont du Diable" tel que les médiévaux ont baptisé ce vénérable aqueduc.

Piliers séculaires

Le pont du diable

En excellent état, nous avons même pû en parcourir toute la longueur, surplombant vertigineusement une petite vallée encaissée... Isa d'ailleurs n'a pas voulu s'y hasarder trop loin! C'est vrai qu'au bout de quelques  dizaines de mètres en ligne droite, dans l'étroite conduite au parapet qui semble si fragile (même un peu éboulé sur une portion), nos jambes flageollèrent un tantinet alors qu'une étrange sensation de tournis nous saisissait... Mais si ça a tenu près de 2 millénaires, nous n'aurions vraiment pas de chance si l'ouvrage s'écroulait, précisément, juste sous nos propres pas;)

Ca ne parait pas si impressionnant

Nous avons également parcouru le grand parc qui entoure l'édifice, parsemé çà et là de sculptures à l'antique (un peu délaissées). Son principal intérêt , pour nous, réside dans sa flore sauvage... pas une espèces connue dans notre région! Même les mauvaises herbes nous dépaysèrent!

Les figues ne sont pas encore mures

Un écriteau également nous laissa dubitatifs... Est-ce un encouragement à la constipation? Une cédille nous fit penser qu'il s'agissait d'autre chose... En fait nous avons appris plus tard qu'il s'agit simplement de l'indication que nous sommes sur le territoire d'une "chasse privée".

Constipassion

Quant au retour... il fut également épique! Nos nouveaux amis thaïlandais, partis plus tôt nous mirent sur la piste en nous saluant dans un bus qui filait vers la ville tandis que nous restions perplexes... En effet, il nous a fallu deviner que le circuit du bus constituait une boucle et donc qu'il nous fallait simplement le reprendre là où nous en étions descendus!

10:42 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/07/2008

Dans le port de Tarragona...

Parmi les charmes de la cité... un tout petit port de pêche, un peu coincé entre le terminal à containers et la raffinerie, il garde néanmoins son intérêt (et son petit musée où, entre autres, un énorme moteur diesel éclaté mais fonctionnel vous attend pour dévoiler ses entrailles en fonctionnement, odeurs d'huile et de mazout en prime!).

Si nous avions été plus matinaux, nous aurions pû assister à la criée, nous nous sommes contentés de visiter, là encore, les échoppes de poissonniers, lesquels se proposent de vous restaurer en terrasse! Alors, après la visite des étals, nous avons testé la cuisine... Au fait, nous sommes maintenant à l'heure espagnole: on déjeune à 14h, tranquillement car boutiques et musées ne rouvrent qu'à partir de 16h...

Langoustines grillées, calamars à la romaine, salade de poisson frais et xató nous ont régalés... Xató, ai-je dis? Je ne peux vous montrer. Si gourmands, nous avions tout croqué avant d'avoir songé à photographier! Cependant, je peux, un peu, vous expliquer... Le xató, c'est une spécialité très locale, une salade de poissons en sauce épicée, très rafraîchissante et goûteuse.

Histoire de vous donner une idée... suivez ce lien:

http://www.caltuya.com/frances/xato.htm

A prendre avec des pincettes

10:11 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |