09/10/2008

Andrei nous a rendu visite!

Mardi, un nouveau voyageur a fait halte dans notre maison! Andrei, quittant son poste de professeur de mathématiques en Floride pour passer 2 ans à découvrir l'Europe, nous a fait le plaisir de s'arrêter chez nous... Non seulement nous nous sommes promenés à Verdun, nous avons profité de la douceur de vivre des côtes de Meuse, mais aussi, nous avons exploré ensemble le Fort de Tavannes...

Le fort de Tavannes, un fort peu connu de la ceinture de Verdun, dans un état de conservation qui vaut encore le détour malgré une histoire riche... et le tournage d'un film, en 1927, aux effets... dévastateurs!!! Une histoire que ce site racontera bien mieux que moi:

http://www.fortiff.be/iff/index.php?p=1482

Si vous êtes germanophone ou si vous souhaitez connaître la cartographie du site, voici aussi une adresse qui vous intéressera vivement:

http://www.tavannes.de/

Entrée interdite

Juste un petit détail à ne pas oublier...

Remarquez la belle corniche en arrière plan

Néanmoins, le site vaut le détour... Une richesse architecturale insoupçonnée. Remarquez-vous la corniche du bâtiment en arrière-plan?

Nous ne sommes pas rentrés par ici

Evidemment, nous ne sommes pas rentrés par ici... Mais tout de même, quelle belle porte! La qualité de ce bois est incroyable: depuis plus de 90 ans, semi enterrée, dans une humidité constante, la porte est toujours impeccable!

D'autres issues existent

D'autres issues existent, nous avons réussi à entrer, sans creuser, ni abîmer quoi que ce soit...

Bonne nuit

Il y a encore les lits dans les chambrées... Mais... d'où sortent donc ces monceaux de cailloux qui remplissent les chambres alors que les voûtes sont intactes? Ce que nous voyons là dépasser est le deuxième étage de lits superposés! Mystère...

L'entrée du réseau 17

L'entrée du réseau 17... En 1916/1917, les poilus s'enterrent encore plus profond, creusant des galeries à l'épreuve des obus les plus impressionnants, tandis que les forts deviennent de plus en plus vulnérables au fil de l'évolution technique de l'armement. Mais ces incroyables réseaux souterrains, ces kilomètres de galeries, ne sont etayés que de simples madriers en bois...

L e bois a vieilli

Le bois vieillissant, c'est dans cet enchevètrement que nous nous sommes aventurés durant d'oppressantes heures! Imaginez les soldats de l'époque parcourant ces galeries, y vivant parfois, puisqu'on y trouve des casernements enterrés! L'air y était filtré, ventilé et maintenu en légère surpression avec des batteries de ventilateurs manuels, actionnés en permanence, dont les carcasses rouillées nous attendent au détour d'une galerie.

Le passage retrécit

Ici le passage retrécit, et pourtant, de l'autre côté, le couloir se poursuit! Semble t'il, les sapeurs ont creusé de chaque côté et se sont retrouvés miraculeusement face à face... Au bout du chemin? Le blockhaus Pamart unique qui flanque le fort, très à l'extérieur, juste au pied de l'actuelle antenne GSM.

L'entrée du blockhaus

Par contre... euh... pour accéder au blockhaus proprement dit, il faut remonter... Il y a bien un escalier en colimaçon, mais il manque environ 20 mètres, judicieusement remplacés par un dispositif métallique que vous voyez sur la gauche... Même si je n'étais pas sujet au vertige, je n'auraist pas essayé de grimper;)))

Andrei

Andrei n'a pas plus été tenté... Nous avons donc rebroussé chemin, non sans faire d'autres nombreuses (re)découvertes. Quel dommage que de tels lieux soient ainsi délaissés, livrés parfois à d'autres visiteurs bien moins respectueux de l'Histoire et du patrimoine collectif...

23:55 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

cool!

Écrit par : mik | 12/10/2008

Les commentaires sont fermés.