30/09/2008

Souvenirs souvenirs...

En février 1993, par un froid glacial, je me suis retrouvé au Fort de Plappeville, sur les hauteurs du mont St Quentin, près de Metz, pour effectuer mes classes, commencant mon service militaire... Depuis, la neige a fondu, le fort a été abandonné par l'armée, laissant le champ libre aux ferrailleurs et autres vandales en tous genres!

Mais par la belle journée ensoleillée de Samedi dernier, nous nous sommes retrouvés entre membres locaux de CouchSurfing pour un pique-nique aux abords du fort. Evidemment, nous avons poussé la ballade à visiter les ruines, aiguillonés par la curiosité! Avec une certaine nostalgie, j'ai retrouvé les lieux transfigurés... Un triste désert de tags et de canettes brisées! Mais nous en avons aussi profité pour découvrir tous ces endroits qui m'étaient restés inconnus;)

Une des batteries du fort de Plappeville

Nous avons commencé notre ballade sur le toit d'une grande batterie cuirassée de 4 canons de 150mm.

Non Cannelle on ne rentrera pas par là

Même si Cannelle fut très tentée de rentrer directement par cette tourelle incomplète, nous avons simplement contourné l'ouvrage pour y pénétrer!

Une bonne lampe & du jus de carotte et me voila parti

Armés de lampes torches, nous sommes donc partis en exploration... L'intérieur des casemates est encore en très bon état! Cyril en tête, nous sommes passé par un ancien "parcours du combattant". Au programme, au fil d'un immense tunnel rectiligne et dans le noir absolu, marche sur matelas moisis, traversées de forêts de draps humides, course sur pneus et escalade de palettes pourries! Et au bout? Un cul de sac: un observatoire cuirassé! Mais au moins nous savons que les batteries de canons sont reliées, sous terre, par des galeries, aux observatoires cuirassés auprès desquels nous avons pique-niqué!

Mikky en pleine exploration

Miquel, le basque de l'expédition est heureux! Nous avons trouvé le tunnel reliant les 2 batteries cuirassées... Puis nous sommes ressortis à l'air libre.

Arrivée dans la cour du fort de Plappeville

Et nous nous sommes rendus dans l'enceinte du fort proprement dit! Quel dommage, toutes ces destructions!!!

Escalier branlant

Nous avons tout de même visité l'intérieur... Nous sommes même montés sur le toit, au niveau de l'observatoire cuirassé central! Mais le plus beau vestige que nous avons trouvé fut cet escalier désormais bancale que nous avons empruntés à l'une des extrémités du bâtiment! Un magnifique escalier en colimaçon, en fonte moulée et ajourée, une vraie dentelle!!!

 

18:02 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (56) |  Facebook |

Commentaires

hehe :-)

t'inquiete ils vont le restaurer

Écrit par : mik | 04/10/2008

Les forts en Moselle. D'autres infos sur http://lesfortsenmoselle.perso.sfr.fr

Écrit par : Sébastien | 12/04/2010

quelle tristesse ........ tout comme toi je suis passé par plappeville en 1984(84/04)les classes ,le peg ,puis caporal de semaine et enfin mon affectation aux cuisines du fort!!!
qu'elle désolation de le voir en cet etat...
patrick

Écrit par : jamin patrick | 29/05/2010

bjr, je suis passer par la aussi en 1982: 82/06
avec de bon souvenir encore en téte.
j'espere qu'il vont pas laisser le fort a l'abandon et le retaurer

Écrit par : didier | 12/02/2011

au sujet de l'escalier une rumeur courrait dans le fort qu'il existait un endroit secret dit le sous marin .1soir apres le depart des gradées on s'est rendu chez le cdt et on a decouvert sous le tapis la trappe quimenait au bar secret (boite de nuit)tout etait resté tel quel .verres,bouteilles et poussiere abandonnée precipitemment que de souvenir en voyant l'escalier 2classe sevaux 76/10 infra

Écrit par : sevaux | 25/02/2011

j'ai fait mes classes en juin 1972 au fort de pappleville et je suis triste de voir sur les photos l'etat du fort.je suis retouné sur les lieux au début du moi de mai 2011 pour pouvoir le visiter mais,pas de chance.l'accès était interdit et délimité par des panneaux militaire.j'espère qu'ils le réaménageront un jour pour pouvoir le visiter.

Écrit par : d'hoé | 31/05/2011

j'ai fait mes classes en juin 1972

Écrit par : d'hoé | 31/05/2011

bonjour

un peu plus vieux que vous, je regrette que le fort soit théâtre d'abandon, j'y ai passé 10 mois entre 1980 et 1981.
j'ai des photos de cette époque si ca vous interesse!!!

Écrit par : papineau | 07/06/2011

bonjour je serais interessé ci vous avez des photos du fort de plappeville,de me-les envoyer.j'ai aussi deux photos de groupe qui ont été prisent,une dans la cour et l'autre dans la chambre avec mes camarades en juin 1972,ci vous ètre intèréssé!!! cordialement.je laisse mes coordonnés. patdanielle@live.fr adresse.97 avenue du 8 mai 1945 le havre 76610

Écrit par : patrick d'hoe | 15/06/2011

salut, si les fortifications messines et de moselle vous intéressent, rdv sur http://lesfortsenmoselle.perso.sfr.fr
cordialement

Écrit par : seb | 04/11/2011

Je suis nee a Metz en1956 mon pere ete canadien et traivaille au chateau de Mercy j'ai quitte Metz pour le Canada en 1967 mais j ai beaucoups de souvenirs de Plappeville meme qu'on avait fait du camping avec le scout de France pas mal pour un mome qui n 'avait surement pas dix ans
Bonjour a tous du Canada

Écrit par : Geoffroy Prud'homme | 02/12/2011

86/10 Dommage que cette enceinte soit dans cet état, je m'étais promis d'y retourner un jour....merci pour les photos, que de bons souvenirs de cette époque. Une pensée particulière à ceux qui ont passé Noël 86 au "trou", nous avions le fort pour nous !

Écrit par : GILLOT W | 07/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 et je suis intérésé
par des photo du Fort de plappeville je vous laisse mes coordonnées antoinebametz@yahoo.fr

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

Bonjour

J'étais en classe de l'année 80/06 a Fort de plappeville et je suis interessé par des photos voici mes coordonnés antoinebametz@yahoo.fr.
Merci d'avance.

Écrit par : Tournebride | 15/12/2011

salut a tous j etais de la 90 04 triste de voir ce beau monument dans c ette etat jai aussi quelques photo dans les chanbres et place du rapportl

Écrit par : faucon | 05/01/2012

je suis interrésser par vos photos du fort de plappeville, si vous pouviez me les envoyer a cette adresse pierrick.57@live.fr
merci d'avance.et pour la salle secrète dit sous-marin cela ne me dit rien...

Écrit par : pierrick | 01/02/2012

C'est bien dommage que l'Armée ait laissé ce vestige d'une époque révolue dans un tel abandon et état de délabrement.
Je suis de la 84/02 et j'ai fait mes classes entre février et avril 1984 (CIM et PEG). A l'époque, le responsable du CIM était le capitaine HOUBRE et le responsable du Fort le capitaine VINEL (dégradé, ex commandant). Je pense, fortement a y revenir, même, si le lieux est interdit d'accès et reste dangereux. Déjà en 84, la partie "est" du fort était fermée car délabrée. Si vous avez des photos plus récentes, faites-moi les parvenir à cette adresse christian.languille@gmail.com. Pour sauvegarder ce monument, il faudrait créer une association loi 1901 de sauvegarde de Plappeville !!!!!!

Écrit par : christian Languille | 08/03/2012

Salut à tous
j'étais a plappeville de 86/06 a 88/06 (CIM+PEG) je suis resté ensuite comme FFC (certains s'en souviendront nous avions un brassard rouge) et encadront les section de nouveaux appelé. je suis ensuite resté comme caporal de semaine et j'ai ensuite fini comme sous officier au secrétariat du CI. avec l'adc CZ. je garde d'excellent souvenir de mon passage la bas et je trouve lamentable de le voir dans cet état là. je suis d'accord avec christian le fort a un riche passé historique et il faut le rénover et le faire visiter pourquoi pas en faire un musée de la guerre 39/45.

Écrit par : lis | 24/04/2012

J'etais a plappeville de 92 a93 je suis de la 92.10 ma base été a Frescaty 128 metz. j ai effectue le demenagement du fort ( lit armoire etc...) de tres bon moment. puis entretien des lieux comme espace vert avec d autre bases. je suis triste de voir les lieux comme ça je recherche des photos des copains de cet epoque 92.10. DAVID DUMON

Écrit par : dumon david | 16/09/2012

desolé je me suis trompe sur la date de l affectation je suis de la 93.10 au fort entre 93 et94 DUMON DAVID merci a tous

Écrit par : dumon david | 16/09/2012

je suis de la 93.10debut du grand nettoyage.je suis interesse par des photo du fort de plappeville je vous laisse mes coordonnees christelle.helvig@bbox.fr

Écrit par : dumon david | 20/09/2012

coucou je suis de la 86/12
quel désolation et que de souvenir

Écrit par : fred | 26/09/2012

j'ai fait une partie de mon service militaire au fort de plapleville en 1980 je suis déçu le le voir dans cet état maintenant je suis intéressé par des photos ou commentaires

Écrit par : mimi | 19/11/2012

il ne le restaurerons pas et t'en mieu, il sert de terrain d'airsoft tout les week end, jusqu'a 100 personne s'y rendent le samedi et le dimanche, ses un manifique terrain, nous ne tagons pas, ne cassont rien, et utilison des billes bio (dégradé en 2 mois), nous tenons a conserver se fort, mais le restauré sa nous ferait un bon terrain en moins. :(

Écrit par : guillouet | 26/11/2012

Bonjour, jje rechherche des photos de la classe 80/04, d'avannce merci
Fred

Écrit par : BLERY Frederic | 08/12/2012

Bonjour, je suis passé par plappeville vslom 86/12. Je devais par la suite partir à Djibouti, mais réformé en mars 87!! J'aimerais si c'est possible avoir des photos du fort à cette époque et maintenant. Merci beaucoup. slts.

Écrit par : cottin | 01/02/2013

Bonjour,

De la 80/12 je me souviens comme si c'était hier de mon court séjour ( 1 mois et 1/2 ) à Plappeville vu que je suis parti sur Dijon pour un stage télétypiste.

Cela fait quand même drole de voir le Fort dans cet état mais de bons souvenirs quand même.

Pascal

Écrit par : Pascal | 09/06/2013

C'est bien triste de le voir comme ça. J'y ai passé tout le mois d'octobre 1984 (84/10), dans le brouillard, comme il se doit. On a aussi fait des manoeuvres dans un très vieux fort un peu en ruine perdu dans une forêt. Plusieurs niveaux souterrains, de grandes cuves, des portes blindées rouillées qui cloisonnaient les couloirs et des dessins aux murs avec titres écrits en allemand gothique. Quelqu'un connait?

Écrit par : Vincent | 11/06/2013

86/10 à plappeville concernant le sous marin j y suis descendu mais l entrée secrète est en réalité sur le toit d une des ailes le nom sous marin vient du fait au il faut descendre dans une sorte de tuyau avec échelle comme dans un sous marin et on arrive dans une sorte de pièce peut être une citerne assez grande aménagée en bar

Écrit par : Dany | 28/06/2013

Le sous marin n est donc pas une légende il existe certainement toujours j y suis descendu à l époque avec un engage et une engagée blonde dont je ne me souviens plus des noms qui connaissaient l endroit,et un appelé qui était de Paris je crois genre sosie de magnum

Écrit par : Dany | 28/06/2013

Je me souviens également qu on arrivait le soir à faire le mur mais par les sous terrain cela faisait flipper mais on pouvait descendre par une porte métallique qui se trouvait dans les couloir du rdc du fort et ensuite par des galeries et de grands espaces bas de plafond on ressortait de l autre côté de la colline côté col de les s'y comme j étais du coin on descendait au café de les s'y et on rentrait incognito

Écrit par : Dany | 28/06/2013

81/04 J'y ai passé un an : classes puis peloton puis encadrement de ceux qui faisaient leurs classes . A cemoment-là , pour encadrer les sections , il y avait un adj , un sgc , un sgt (voire un caporal chef ) donc 3 engagés plus un appelé ( quelque soit son grade ). Il arrivait que si l'appelé était sgt , alors il était secondé par un ffc .
Pour moi , surtout souvenirs de jeunesse , de déconnades , de certaines absurdités militaires aussi ; après que faut-il faire de ces batisses quand on ne parle plus de guerre ni de service militaire. Et même s'il fallait parler de guerre , que feraient les pauvres troufions de base ?

Écrit par : jean-marie FERRARI | 12/08/2013

bjr triste de voir se si beau batiment l oeuvre de nos ancètres tombés en ruine , j y ait fait mes classes en 1982 et j en garde un exellent souvenir , superbe ouvrage de defense intégré a la nature et du travail d art tout de la pierre de taille , je me rappelles déjà en 1982 les murs de soutient des grands fossés tombaient déjà en ruine lamentable de laissé un pareil édifice en ruine , mais le conseil générale de lorraine a peu surement d autre priorité , faudrai trouver un mécène aimant l architecture militaire

Écrit par : françois pierre | 09/10/2013

J'ai fait mon CI à Plappeville avec la 72/08. J'y suis resté un peu après pour faire le P1 et le P2. Je suis ensuite redescendu sur la base jusqu’à ma libération en 1973 (sauf un petit passage à Drachenbronn pour participer au plan Clément Marot --> remplacement des contrôleurs aériens qui faisaient grève). Par la suite j'ai effectué une réserve active jusqu'en 1998. Je connais donc bien l'armée de l'Air. Tout ceci pour vous dire que dans certaines unités de l'Armée de l'air il y avait souvent un bar. Lieu qui n'avait absolument rien d'officiel! Et ce lieu était toujours appelé "le sous-marin" Donc rien d'étonnant qu'il en exista un à Plappeville!

Écrit par : Alain ALBRECH | 11/10/2013

a deux mois près on aurai pus se connaitre.j'ai fait mes classes en juin 1972,très bon souvenir du fort ensuite j'ai été affécté comme cuisinier dans une petite station radar a troyes dans l'aube,je suis resté 11 mois vraiment tranquille et très bien.Voila mon parcourt militaire. salut a toi.

Écrit par : d'hoé patick | 23/10/2013

a deux mois près on aurai pus se connaitre.j'ai fait mes classes en juin 1972,très bon souvenir du fort ensuite j'ai été affécté comme cuisinier dans une petite station radar a troyes dans l'aube,je suis resté 11 mois vraiment tranquille et très bien.Voila mon parcourt militaire. salut a toi.

Écrit par : d'hoé patick | 23/10/2013

J'ai fait mes classes au fort en Juin 83.
83/06, il faisait très chaud. J'ai voulu aller voir le fort aujourd'hui, étant à 15 kms, mais j’ai eu bien du mal retrouver l'endroit.
Cela fait quelque chose de revoir ces photos, que de souvenirs.
Je me souviens être resté bloqué les 5 semaines et demi des classes sans perme (un peut dur sur le coup mais avec le recul).
Que ceux qui ont des photos n'hésite pas à m'en envoyer mon mail : kmerlin@cegetel.net
Merci d'avance à tous.

Écrit par : SKRZYPEK martial | 28/02/2014

Il est exceptionnelle votre blog, prompte, pratique, on l'aime bien, est ce que la réalisation d'un tel blogging est gratuite ?

Écrit par : paris sportif les bonus | 13/05/2014

Vraiment pratique le dessin de votre blog, il l'aime beaucoup, l'avez-vous créer vous même ?

Écrit par : prono france honduras | 12/06/2014

J'ai essayé de retrouver ce fort en juillet 2014, mais j'étais surement mal orienté car je n'ai rien vu.
J'ai fait mes classes en novembre 1956 dans l'aviation dans ce fort. Après c'était l Allemagne puis l'Algérie.

Je voulais revoir ces lieux mais vu les photos c'est la tristesse.
Merci pour ce petit reportage sympathiique.
Si vou avez des photos je suis preneur.
Merci à tous

Écrit par : ROTH B | 02/08/2014

j'ai fait mes classes 84/04. puis affecté la la se état-major metz frescaty. bien sur on oublie jamais les meilleurs moments en encore en mémoire de certaints noms "d'aviateur" comme nous étions appelés à la belle époque. quel domage d'abandonner le fort qui pourrait servir de visite ;

Écrit par : poulin | 28/09/2014

mes classes 84/04 au fort de plappeville; puis à la se état-major à la ba frescaty qui elle aussi abandonée. trente ans plus tard, tous voudrait refaire le temps des classes peut-etre parce qu'on arrive à 50 ans env.. mais lorsque l'on a 20 ans on est si pressé que l'année sous les drapeaux soit terminée, alors que c'est l'un des moments inoubliables. je m'étais obligé d'y retourner mais voilà, le temps là décider autrement. salut à tous . écrit par : poulin antoine

Écrit par : poulin | 02/10/2014

plappeville 93/04 !

Écrit par : ALEXANDRE Bruno | 04/10/2014

Bonjour à tous ceux qui sont passés par Plappeville.
Mes souvenirs sont anciens, mon séjour, en tant qu'appelé, dans ce fort date de 1967 jusqu'en septembre 1968.
Ce fort servait "d'hotel" aux militaires qui dépendaient de la BA 128 et travaillaient au Fort de Guise dans les transmissions.
De mémoire des grandes chambres voûtées où nous nous reposions de nuit comme de jour selon les horaires de travail au fort de Guise
Après une nuit de travail nous avions une journée et demie de repos.
De bons souvenirs.

Écrit par : BERANGER DANIEL | 16/10/2014

Des souvenirs aussi comme appelé où j'ai fait mes classes en 1983 avant de rejoindre la BA128 au foyer.

Le souvenir qu'il me reste est le sentiment que l'on était coupé du monde ( 5 semaines sans sortir avant la première perm ) . Nous étions beaucoup de Bretons et Normands dans ce fort . Les conditions météo un rude et un confort très sommaire ......
Des chambres voutées de 16 lits , il me semble ..
Un bon souvenir dans des conditions difficiles mais avec une excellente camaraderie et beaucoup de solidarité ...

Écrit par : Marteau | 12/12/2014

Des souvenirs aussi comme appelé où j'ai fait mes classes en 1983 avant de rejoindre la BA128 au foyer.

Le souvenir qu'il me reste est le sentiment que l'on était coupé du monde ( 5 semaines sans sortir avant la première perm ) . Nous étions beaucoup de Bretons et Normands dans ce fort . Les conditions météo un rude et un confort très sommaire ......
Des chambres voutées de 16 lits , il me semble ..
Un bon souvenir dans des conditions difficiles mais avec une excellente camaraderie et beaucoup de solidarité ...

Écrit par : Marteau | 12/12/2014

J'ai effectué mon svc militaire mes classes sur la BA Frescaty, plus exactement les baraquements de Tournebride de nov 67 à janvier 68, puis en mars/avril 68 nous logions à Plappeville fort, pour se rendre au fort de "Moscou" sur la route de Briey svc des transmissions de la 1ere RA centre opérationnel des transmissions sous-terrain transit par car militaire. une bonne quarantaine par chambré je crois. Démobilisation en février 1969.
Le travail de nuit nous donnait le droit à des journées de repos, nous escaladions le mur d'enceinte pour aller se goinfrer de fraises de mirabelles des casques lourds remplis à déborder pour les flemmards qui ne souhaitaient pas faire partie de ces escapades.

Mais assez de bavardage, car cela n'est pas très intéressant car je ne possède plus de photos du fort et des copains d'incorporation.

Écrit par : MURATI Marc | 03/02/2015

J étais de la 8612 et je recherche des photo de cette époque du fort et de la base 128 Frascati. Merci. Avance

Écrit par : leeccq Thierry | 05/02/2015

Les commentaires sont fermés.