28/05/2008

Les joies du jardinage

Voulant planter des capucines sur le terre-plein bordant la terrasse nous avons eu cette semaine une nouvelle surprise! Là, à fleur de terre... d'étranges cailloux. Certains les appelent "Diamants noir", pour ma part je pencherais pour Tuber Aestivum. Eh oui, c'est une poignée de truffres que nous avons trouvé là par un pur hasard! Ce ne peuvent être de fameuses truffres du Périgord, même si ces dernières s'aventurent parfois hors de leur région de prédilection. Le degré de maturité ne correspond pas. Encore très blanches, fermes et... inodores, ces champignons sont visiblement des truffes d'été, mûres entre Juin et Septembre! Encore quelques semaines et elles auraient été à point... Quoiqu'en matière mycologiques, rien n'est jamais simple. Ainsi il existe un débat entre spécialistes: la truffe d'été ne serait-elle autre qu'une truffe de Bourgogne immature? Autrement dit, Tuber Aestivum et Tuber Uncinatum ne feraient-elles qu'unes... Question de temps!

Affaire à suivre;))

Trouvailles

Truffes

09:47 Écrit par Isa & Ben dans Jardineries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/05/2008

Un bon plan!

Pour fêter le printemps, l'anniversaire d'Isa, le bonheur d'être ensemble, nous avions décidé une petite sortie gourmande! En fait, 2 sorties!!!

Isa et moi sommes allé dîner en amoureux Lundi soir, tandis que Lorraine m'a accompagné Mercredi midi... Les deux fois, nous avons apprécié la qualité du restaurant d'application de l'école hôtelière de Verdun! Merci encore à notre bon Nanard de nous y avoir initié, il y a déjà plusieurs années...

Juste pour vous faire saliver un peu... Lundi soir, nous avons entamé par un petit cocktail au cointreau et au thé, accompagné d'une mise en bouche en forme d'endives au roquefort accompagnées de jambon de Parme. Puis, les gambas grillées, et pour certaines panées d'épices, sont venues à notre table avec un joli gâteau de riz et de soja, nappé de sauce aux champignons, au thé et aux huîtres. Un superbe magret de canard rosé, avec ses fruits pochés au thé, suivit... Arrosant la soirée d'un Morgon délicieux, nous avons ensuite assisté au flambage des pruneaux de notre dessert: un gâteau moelleux au chocolat et aux amandes, accompagné d'une crèpe aux pommes, de glace et de sorbet au thé, et lesdits fameux pruneaux! Enfin, pour terminer cette soirée dédiée, vous l'avez compris, à la cuisine au thé, nous avons partagé un excellent... irish coffee!

Quant à Mercredi... C'était jour d'examen pour les élèves-serveurs! Là, le menu n'est jamais connu d'avance, mais pour 15 euros par convive boissons comprises, vous reconnaîtrez que la surprise est bonne! Alors... Kir ou jus d'orange avec de joli biscuits soufflés au fromage, puis une belle assiette de melon, de jambon, de mesclun au vinaigre balsamique, un nouveau magret cuisiné à point, tranché à table, cette fois accompagné de pêches et de fagots de haricots verts, un plateau de fromage à faire pâmer une crémière, une fraise melba servie dans une tulipe croustillante et un p'tit moka! J'oubliais... un excellent Riesling avec l'entrée, un très bon Côte du Rhône et une bouteille de Vittel nous ont été généreusement servis!!! Notre dévoué serveur, bien que fort stressé par son examen, s'en est d'ailleurs sorti avec brio et sourire!

Décidément... la section hôtelière du Lycée Alain Fournier n'a qu'un défaut: son site internet n'est pas mis à jour! Mais si vous voulez les horaires ou les coordonnées, faites-y tout de même un détour... vous aurez, en prime, un aperçu de la prestation.

http://www.ac-nancy-metz.fr/pres-etab/AlainFournierVerdun...

09:27 Écrit par Isa & Ben dans Gourmandises | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/05/2008

Un intrus à la salle de bain...

Tandis que je brossais, Lundi matin, nonchalamment mes petites quenottes, je vis un objet inconnu trôner sur le rebord du lavabo... qu'était donc cette chose noire, épineuse telle un hérisson africain, mais néanmoins munie de petites boules protectrices à chacune de ses piques... Ma brosse à cheveux me direz vous? Effectivement ce pourrait être une de ses lointaines cousines car elle lui ressemble fort! Cependant ce n'est point ma brosse à cheveux... Celle d'Isa? Celle de Lorraine... Point encore!!!

Pris d'un doute, après mes petites ablutions buccales, j'examinais la chose de plus près... Accessoirement, ce nouvel accessoire, justement, sent particulièrement bon! En fait, je n'ai pas à chercher bien loin dans mes souvenirs quel est le propriétaire de cette brosse (car c'en est une) et de cette charmante fragance féminine!!! Eh oui... Katrien, me voici coinvaincu que tu as oublié chez nous ta brosse.

La brosse mystérieuse

Jeune couple Belge, de retour de voyage de noce en Italie, le réseau du Couchsurfing a guidé vos pas de notre coté pour une brève étape sur le chemin du retour, Dimanche soir. Alors cette brosse, est-ce pour m'encourager à entamer une collection fétichiste des petites affaires oubliées par nos visiteurs? Est-ce une façon timide de nous dire que votre séjour parmi nous fut trop bref et que vous allez revenir vite?

Quoi qu'il en soit, nous avons eu grand plaisir à vous recevoir, Katrien & Christophe! A bientôt!!!

Katrien & Christophe

19:34 Écrit par Isa & Ben dans Copineries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/05/2008

Cette fois-ci c'est la fin!

Lorsque, meusiens, nous contemplons les paisibles méandres de notre rivière, pouvons-nous un instant imaginer qu'elle finira par devenir cet immense fleuve à l'embouchure duquel se trouve l'un des plus grands ports de commerce du monde. 31% des marchandises européennes circulant par voie maritime transitent par ici!!!

Le fleuve intemporel

Ce port gigantesque se visite... Ainsi voici le départ des Spidos. Rapides et smart, ils permettent une visite quasi-complète, en environ 7h tout de même!!! Mais bien d'autres excursions sont possibles... Gérard, par exemple, nous conseille le Pancake-Tour: en environ 3h, on peut visiter la moitié du port, tout en dégustant des pancakes à volonté!

Départ des spidos

En fait... nous n'avons plus le temps de faire la moindre croisière, alors, profitant des derniers instants, nous découvrons une partie (extérieure) des collections du musée du port. Lorraine vous donne l'échelle de ces anciens docks, dépassés depuis l'ère du container!!!

Découverte des docks

Nous on a bien le moulin rouge

Sur l'esplanade du musée, se trouve un autre symbôle de Rotterdam. La sculpture d'Ossip Zadkine, représente son coeur arraché lors du fatidique bombardement allemand du 14 Mai 1940. Stupidité humaine, celui-ci eût lieu par erreur après la reddition de la ville, laissant, outre 900 morts, plus de 80 000 personnes sans abri!

Le coeur arraché de Rotterdam

Mais nos courageux hollandais ont sû rebâtir, sur ces décombres, une nouvelle cité qui, sans oublier la richesse de leur passé, se tourne désormais vers l'avenir... Arrivant près de cette demie tour, nous réalisons que le temps est venu pour nous de rentrer!

Oui, nous reviendrons dans ces Pays-Bas si accueillants! Merci encore, Klaas, Maan, Gerard, Frank, Henrik le vendeur de Stroopwafels... et tous les autres anonymes, qui, avec sourires et hospitalité, nous ont offert votre beau pays! A bientôt!!!

Demi tour il est temps de rentrer

13:05 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/05/2008

Derniers souvenirs hollandais...

Allez... il est temps de vous livrer nos derniers souvenirs de vacances! Après avoir quitté notre extraordinaire hôte Klaas à Haarlem, nous avons été les invités de Gérard... Euh... Vous vous souvenez de la prononciation de Gouda? Alors essayez avec Gérard... Hum c'est pas gagné!!! Cà ne l'a pas empêché de nous accueillir avec une grande gentillesse... Il nous a cuisiné un p'tit dîner très sympa et après une nuit de sommeil bien méritée, il nous a emmené pour une grande visite pédestre du centre ville de Rotterdam. Avec Frank, il préparait une grande photo-quest pour un rassemblement de CouchSurfers en goguette! Avec une pointe de regret, nous avons délaissé l'immense et inimaginable port, faute de temps... Mais la surprenante architecture de Rotterdam ultra-moderne nous a bien vite séduit!

Commençons par la mairie, dont le hall d'entrée est le siège d'une amusante anecdote... Ici nous accueille un bel Hercule terrassant l'Hydre germanique! Mais l'Hercule hollandais est ici célèbre pour son p'tit zizi!!! Eh oui... avant son inauguration (d'Hercule, pas du zizi) la reine a exigé qu'on réduise le pénis ostentatoirement viril de la statue... Ainsi donc, à cause d'une prude souveraine, le symbôle de la Hollande, chassant l'envahisseur nazi, est affligé d'un zizi rikiki! Sans doute voulait-elle exprimer ainsi que même avec une petite mais robuste, on ne perd pas à tous les coups!!!

Avec Gérard... et un symbole de Rotterdam
 

Sortant de la mairie, nous avons croisé un autre voyageur intrépide! Etes-vous tenté de l'accompagner là-haut? Laveur de carreaux, voilà un beau métier qui vous donne toutes les émotions des sports les plus périlleux...

Un autre voyageur le laveur de carreau
 

Rotterdam est une ville ultra-moderne pratiquement entièrement reconstruite après la deuxième guerre mondiale, suite aux bombardements allemands du 14. Mai 1940. Résolument tournée vers l'avenir, la cité s'est essayée à toute sorte d'exercices de style... Ci-dessous vous verrez les langoureux balanciers qui éclairent cette place d'une lumière mouvante dès la tombée de la nuit. En cliquant dessus, vous vous dirigerez vers la sinistre période de 1940.

Et la lumière fut
 

Devant le gigantisme de la ville, ses habitants ont parfois développé des solutions originales: après le vélo, le tandem voici le... le... le... Gérard et Frank n'avaient pas plus de mot que nous pour désigner cet objet: à vous d'en imaginer le nom.

Plus fort que le tandem
 

Dans la cathédrale, on mesure le petit nombre de fidèles aujourd'hui! Plus un banc dans la nef... Celà ne rend qu'encore plus imposante! Pendant que Frank et Ben regardaient une petite exposition de photos de la ville martyr dans une chapelle... Isa et Lorraine suivirent scrupuleusement notre guide Gérard. Et les voici donc dans les toilettes pour homme... Ah oui... Gérard n'est pas francophone et les filles avides de nouvelles découvertes n'avaient pas perçu toute la subtilité de la tentative de Gérard pour s'éclipser discrètement un moment...

Le choeur des derniers fidèles
 

De toutes façons, voyez comme Lorraine est imperturbable... Ce bon vieil Erasme a beau philosopher, elle n'en finira pas moins son stroopwafels chaud et géant acheté sur la place précédente...

Pendant qu'Erasme pense Lorraine mange son stroopwafels
 

Et s'il en restait une miette qui donc en profiterait? Serait-ce cet oiseau militant au slogan percutant: "Laissez les miettes aux mouettes!!!"

T'as pas encore une miette

Nous sommes ici tout près de la maison-crayon, qui tel un arbre cachant la forêt est plantée au bord de cette grande place!

La maison crayon

Mais voici ensuite le plus spectaculaire... nous avons pénétré la forêt de maisons cubiques de Piet Blom. Vraiment un endroit extraordinaire... Une seule se visite, meublée telle une maison témoin, les autres étant justement habitées! Il y a même de petits commerces dans les troncs, dans la clairière au centre de la forêt... Et d'ailleurs un beau petit musée du jeu d'échec!!! Cliquez sur la photo pour en savoir plus...

La forêt de maisons arbres
 

Tout près de là, Isa s'élance vers le monument dédié à Tom Poes (Pouce en hollandais) et son créateur, Marten Toonder... Sous les personnages fabuleux, de confortables banquettes pour se reposer un peu!

Isa chez Tom pouce

13:24 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/05/2008

Pas de réponse à ma devinette...

Au cours d'un article précédent... je vous demandais si vous aviez une idée de ce que j'allais bien pouvoir faire de ma cueillette! Mais... chers (plus de 3000) visiteurs, je ne puis que constater votre mutisme. Personne n'a même osé une saugrenue suggestion! Et pourtant, je n'aurai pas flagellé celui qui eût tenté, même avec cette belle bassine d'orties sous la main... Ah oui... il s'agit d'orties!

Si vous les cueillez par la base, tout près de la racine, en fait, vous ne serez pas piqué... sauf si la pauvre plante, sentant sa fin se hâter, se courbe et tombe sur vos bras, évidemment nus pour l'occasion! Après, pour en couper les plus belles têtes... on s'habitue! Mais surtout il ne faut pas hésiter, laisser le végétal prendre le dessus... sinon... Ouille! Aïe! Ouille!!!

Alors... j'en fait quoi de mes orties? Je les cuisine, bien sûr... gourmands comme nous sommes, vous n'aviez pas encore deviné? Il faut commencer par rincer les belles têtes d'orties fraîchement cueillies... A l'heure qu'il est les mimines ne craignent plus grand chose, alors on secoue bien tout çà sous l'eau froide!!! Pendant ce temps, on fait fondre du bon beurre... disons un bon cinquième d'une plaquette de 250g (je sais çà fait 50g... mais vous avez déjà pesé du beurre avec un couteau?). Lorsque le beurre est à peine fondu, rajoutez les précieuses feuilles... qui vont fondre à leur tour! Laissez les tiges les plus tendres! Vous pouvez glisser aussi un bel oignon en rondelles très fines...

Hummm
 

Lorsque votre salade piquante a bien réduit, rajoutez du lait, un bon litre. Comme vous avez épluché et coupé en dés 3 ou 4 belles Charlottes, enfin 3 ou 4 belles pommes de terre... sachez que c'est aussi le moment de les ajouter! Salez, poivrez... oui! Poivrez! Quand les pommes de terre sont tendres, c'est le moment de mouliner votre soupe!!! Et hop... voilà votre soupe d'orties du jardin!

C'est succulent... mais si vous n'êtes pas téméraires, vous pouvez aussi réaliser d'abord cette recette avec des fanes de radis (en plus vous pourrez croquer les radis, c'est nettement meilleur que les racines d'orties). Rassurez vous en tous cas... Ce n'est pas ma soupe qui a rendu Lorraine gaga! Même si vous, vous ne mangez pas votre soupe à la fourchette, sachez qu'elle y arrive très bien... Des années d'exercice!!!

Qui mangerait sa soupe à la fourchette

23:45 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Encore un peu de Hollande?

Entre Haarlem et Rotterdam, juste quelques souvenirs en passant... Souvent sur les routes néerlandaises vous rencontrez ces fameux ponts mobiles, enjambant les canaux... En fait, quand survient un embouteillage en rase campagne, vous pouvez être sûr de passer à proximité de l'un d'eux!!!

The way to heaven
 

Celui-ci nous mènera à Leiden, où pendant notre visite de cette jolie cité commerçante, nous nous sommes laissés surprendre par la rénovation de la Pieterskerk!!! Pour la première fois nous vimes une église de cette taille complètement en travaux... Toutes les pierres tombales, empilées à l'extérieur formaient un curieux cimetière! En tous cas, les macchabées, s'il en reste, seront bien en sécurité dans leur gangue de béton, puisqu'une grande dalle a été coulée, sur laquelle, bientôt, les-dites pierres tombales seront reposées... Etrange vision profane!!!

Cathédrale en travaux

Mais, le plus impressionnant dans les environs reste tout de même le gigantisme de la production florale (et maraîchère) locale. Des serres à perte de vue... une mer de serres!!! Aussitôt, celà évoque les célèbres tulipes de Hollande... mais savez-vous que les Pays-Bas vont jusqu'à exporter des tomates en Italie??? Vu le sol et le climat hollandais... la culture doit y être particulièrement... Hum... technique, pour atteindre des rendements avoisinant 500 tonnes à l'hectare!

Mer de serres

 

 

14:05 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |