19/02/2008

Subtilité balistique!

Etant passé maintes fois si près du fameux moulin de Valmy avant que la tempête de 1999 ne le déracine, j'ai toujours regretté de ne pas avoir pris le temps d'y faire une étape! Or, de généreux et bienveillants bénévoles se dévoués pour le reconstruire (peut-être pas seulement pour moi!). Aussi profitant de mon actuelle oisiveté, lorsque mes pas m'ont guidé à proximité, tandis que j'allais chercher la table de salon de mes rêves acquise sur Ebay, j'ai enfin pû me réjouir de la vue sur les hauteurs du village de Valmy...

Ainsi donc, voici le nouveau vénérable Moulin de Valmy:

Le moulin de Valmy

Mais au fait, chers lecteurs dilettantes, vous souvenez vous vraiment de ce qui s'est passé là??? Le nom de Kellermann évoque-t'il quelque résonnance dans les tréfonds de vos mémoires? Bref, bataille ou cannonade, il n'en reste pas moins que les troupes hésitantes de la naissante République Française mirent ici en déroute les puissants Prussiens venus au secours des armées royalistes! Peu de victimes en fait, sur les forces colossales en présence mais la sauvegarde du régime républicain est assurée!

Quoiqu'il en soit, ce fut surtout une violente tempête de boulets qui s'abattirent sur les troupes ennemies... En témoignent encore aujourd'hui les canons disposés tout autour de la statue du "Nestor des Armées", à portée de baïonette du fameux moulin! Mais au fait, qui saura m'expliquer ce curieux mystère: regardez ces vaillantes pièces d'artillerie! Imagineriez vous que ces affûts à la gueule hexagonale puissent projeter des obus sphériques? Si un de mes honorables visiteurs peut m'en dire plus sur cet étrange aspect de la balistique, j'en serai vivement intéressé!!!

Canon de Valmy

Identification canon

00:22 Écrit par Isa & Ben dans Allées & venues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2008

La vie continue!


Loin d'oublier notre p'tit Titi qui n'aura pas connu ces beaux ensoleillés, nous poursuivons cependant le chemin sinueusement tranquille de nos vies!

J'allais vous glisser, la semaine dernière, quelques photos de belles éoliennes rencontrées aux détours de la voie sacrée... Maigre compensation écologique à la poubelle nucléaire promise aux meusiens, nos reliefs se fleurissent d'une forêt toujours plus grande d'éoliennes majestueuses. Certaines ne battent pas encore de leurs ailes gigantesques; celles-ci pourtant fendent déjà la tempête, près de Chaumont-sur-Aire. Laissez-les vous guider vers Eole...

Eoliennes 2
 

Tandis que celles-ci produisent chacune 2 Mégawatt, elles cohabitent pour un temps encore avec celles de nos anciens, destinées au pompage et à l'irrigation, au charme désuet mais certain!

Eolienne 1

14:46 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/02/2008

Un seul être vous manque...

Ayant été faire un tour du côté de Bar-le-duc, je voulais, malgré la grisaille, vous causer de ces fiers édifices bravant Eole qui jalonnent la route... mais, si les photos sont dans la boîte, le coeur n'y est plus!

Isa a trouvé en rentrant le petit corps si blanc, lavé par la pluie, de notre si doux lapin Titi... Une fouine, un renard, ou quelque autre petit carnassier errant l'a surpris à l'abri des murs de notre jardin et l'a égorgé... Sans doute fut-il pris par surprise, lui qui courrait... comme un lapin!

Si seulement nous croyions au paradis des lapins, plaine herbeuse vallonnée, entrecoupée de parcelles plantées de carottes... mais notre athéisme ne s'arrête pas à la gent humaine... Pfuittt... C'en est fini de Titi! Le misérable intrus nous a pris notre innocent compagnon. Depuis presque huit mois maintenant, il partageait notre quotidien, apportant chaque jour un peu de bonheur, qu'espérons-nous, nous avons sû lui rendre!

Enfin... si sa vie fût brève, ce fut une vraie vie de lapin. Enfermé dans 150 cm2, il serait peut-être encore là... Mais est-ce seulement un traitement tolérable? D'autant que Titi avait goûté la dangereuse liberté avant de nous connaître!

N'empêche... c'est dur de le savoir maintenant, gisant dans son eternel terrier, au pied d'un cerisier qui bientôt refleurira. Titi, lui, ne connaîtra pas ce printemps qui déjà s'annonce...

 Gentil Titi

Cette photo, pas très bonne, est la dernière que nous avons de lui, prise à Nöel dernier, lorsqu'il déballait son cadeau avec Lorraine! Et dire que je voulais encore en faire, justement ce jour dernier où j'ai rangé mon bois. Il n'a pas arrêté de me tourner autour, se frottant dans mes jambes... mais lorsque j'ai sorti l'appareil, il s'était malicieusement tapi derrière un muret et nous avons joué à cache-cache... Dès qu'il pointait le bout de son nez frétillant, je tentais de le photographier mais il fut toujours plus rapide que moi... Alors j'ai remis le portrait à plus tard...

Je garderai avec émotion ce souvenir au plus profond de mon coeur. La vie est ainsi faite que pour connaître et apprécier son bonheur, il semble nécessaire de subir et surmonter ses peines...

00:48 Écrit par Isa & Ben dans La valeur du bonheur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/02/2008

Faites vous partie des "CASSEURS DE PUB" ?

Non non non... Ce ne sont pas de terribles skin-heads qui ne savent meubler leur spleen oisif que par des actes de hooliganisme patenté! Ces casseurs là ne détruisent pas nos débits de boisson. Cliquez donc sur la fausse pub ci-dessous pour leurs faire une ch'tite visite!!! Et ne loupez surtout pas les chansons du dimanche...

m-mamadoo

Ce petit préambule pour vous rappeler l'existence du sacro-saint petit autocollant que vous pouvez même imprimer vous-même mais qui dès lors n'est plus autocollant et qu'il vous faudra encoller pour le coller.

En cliquant là encore dessus, vous vous retrouverez subitement au ministère de l'écologie... Que vous soyez à cran, complètement accro ou heureux propriétaire riche de 24 boîtes à lettres, vous pourrez même en imprimer une planche de 24 (glu non fournie).

stop pub

Enfin... si vous aimez, comme nous, écouter la radio en vaquant aux occupations de la vie courante, pensez aux chaînes de radio online! Par exemple, si vous faites un tour chez Nostalgie... vous pouvez écouter le programme hertzien avec plus de pub que de musique! Mais dans un coin du player, vous trouverez un petit lien vers des chaînes spécifiques... et là miracle! Pas de PUB!!!

Nostalgie

 Oups... ne serais-je pas en train de faire de la pub, là???

00:34 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2008

Bricoleries

Il est des jours où l'on fait de grandes choses... mais au final, le quotidien nous  occupe souvent par de petits riens! Tout de même, c'est fou ce qu'on peut être content de ces menus ouvrages...

Tiens, j'ai classé et rangé le premier tiers de ma collection de bûches... Des allumettes aux quartiers les plus solides, tous sont soigneusement à l'abri pour les 3 ans qui viennent...

Bûcher

Bûcheron réjoui

Une autre babiole? Hier j'ai cassé ma louche... Rassurez vous c'est moins grave que la pipe. Et alors, me direz vous? Ce n'est pas parce qu'on casse sa louche qu'il faut en faire un plat!!! Quoique... Isa avait, elle, depuis fort longtemps cassé le manche de ma casserole favorite, vous savez, celle qui n'est pas trop grande, sans pour autant être trop petite. Depuis, j'avais des cloques au bout des doigts... Vous avez déjà cuisiné avec une casserole sans manche, vous? Bref... Eurêka, j'ai accomodé les tristes restes de mes ustensiles, et me voici aujourd'hui avec une maxi-louche parfaitement adaptée à la cuisson des aliments tout en garantissant la sécurité dermique de son utilisateur...

Louche casserole

Au fait, je divague un peu... mais il est tard et j'allais, honte à moi, en oublier l'hommage principal de cet article. Un hommage à ce clin d'oeil du printemps: il y a juste sous ma fenêtre une magnifique primevère qui s'est épanouie hier matin:

Premiers crocus

Bon... soit... ce n'est pas une veritable représentante du genre primula... mais si l'on se souvient que primevere n'est autre que l'ancien nom de notre cher printemps, que les romains voyaient commencer bien avant nous, début Février en réalité! Bref, dans la peau d'un botaniste antique, ce crocus pourrait bien être une primevère... Pendant que nous tergiversons, la pluie et la froidure sont revenues. Il n'y a plus d'saisons!!!

23:44 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2008

6e Hussard

Je me souviens très bien de mon papy Denis... et pour cause, il n'est décédé qu'en 1991: j'avais alors 21 ans! Que je regrette aujourd'hui de ne l'avoir davantage tarabusté pour qu'il s'épanche sur son passé... Car il semblerait que mon taciturne arrière-grandpère ai eu une vie aussi mouvementée que longue! Né en 1895, la grande guerre l'a tué d'un cancer de la plèvre (dont il ignorait l'existence), consécutif à l'exposition et l'inhalation de gaz de tranchées, à l'issue fatale à l'hiver... 1991!

 Baldini Donino

Tout jeune corse, il aurait devancé l'appel en 1911 pour fuir une vendetta... Incorporé selon la légende familiale dans les hussards, il aurait parcouru le front à cheval pendant toute la durée de la guerre... Puisque nous avions un portrait ancien en uniforme, marqué d'un 6 à peine visible, j'ai essayé de fouiller les archives du 6e régiment de Hussards! La sympathique conservatrice du Mémorial de la bataille de Verdun (à Douaumont) m'ayant gracieusement fourni une copie de l'épais historique abrégé de ce régiment, j'ai eu la surprise de retrouver la trace de mon aïeul. Eh oui... le hussard Baldini y est cité à l'ordre du régiment le 28.08.1918

Sans précision, me voici intrigué, désormais sur une nouvelle piste! En tout cas, Donino (c'est son vrai prénom) faisait bien partie du 6e Hussard, je le découvre ici, au sein du 2e escadron. Grâce à ce détail, au travers l'historique régimentaire, je peux suivre son parcours anonyme, effectivement fort mouvementé de la Lorraine à la Somme, jusqu'en 1919, dans le contingent d'occupation de la Sarre!

Restent à découvrir les faits qui ont révélé son courage, sa bravoure et/ou son dévouement ayant à la fois abouti à sa citation et à cette médaille que ma grandmère conserve précieusement: la croix de guerre 14-18 avec palmes, également mentionnée dans son acte de décès.

Car finalement, le seul souvenir de guerre que je lui connaissait est bien moins glorieux, mais finalement ô combien émouvant: ramassé par l'ennemi avec les morts gazés, un jeune médecin allemand aurait repéré mon ancêtre évanoui et lui aurait littéralement botté les fesses pour qu'il se sauve, permettant ainsi sa survie et ainsi l'existence de sa descendance!!!

En attendant, je vous laisse visiter le musée Mémorial en cliquant sur la photo ci-dessous:

Mémorial

 

 

 

14:31 Écrit par Isa & Ben dans Généalogie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |