30/11/2007

Et si on faisait du pain?

Depuis maintenant une quinzaine d'années, nous faisons notre pain... Du vrai, pétri à la main, tout simplement cuit au four. A l'époque, pas question de machines à (pseudo) pain! C'est un capitaine, avec qui j'avais sympathisé lors de mon service militaire, qui m'a appris... Boulanger? Non contrôleur aérien!!!

Puis, avec les aléas professionnels, c'est Isa qui a repris le flambeau, que dis-je, le pétrin... Glanant des infos, des conseils, nous avons perfectionné peu à peu notre technique. Dernières trouvailles en date, nous avons finalement acheté de petites plaques de tôle ondulée, pas forcément indispensables, mais bien pratiques pour cuire de beaux petits pains allongés dans l'espace restreint de notre four à gaz!

Et puis, cette semaine, on a décidé d'essayer de réduire encore notre dosage de levain et c'est encore meilleur, la levure travaille mieux, la mie est moins acide, plus aérienne, de vraies petites baguettes, déclinables à l'infini en fonction des farines, des épices...

Alors... vous voulez vous y mettre? C'est tout simple!!! Je vous confie la recette de base. Mettez 1 kilo de farine dans un grand saladier, émiettez 1 quart de cube de levure de boulanger d'un côté, disposez 1 bonne cuillerée à soupe de sel de l'autre côté (vous pouvez essayer avec du sel fin ou avec du gros sel). Mélanger l'ensemble en ajoutant 0,6 litre d'eau à 37° (au toucher).

Lorsque toute tentative de continuation du mélange à la cuiller s'avère impossible, il est temps de prendre la chose en main: pétrissez bien pour tout mélanger. C'est aussi le moment d'ajouter les ingrédients imaginatifs (sésame, pavot, lardons grillés, oignons frits, romarin ciselé, basilic ou que sait-je encore...). Vous obtenez une belle boule lisse et homogène, qu'il faut laisser reposer tranquillement, à l'abri d'un linge en été, entre 20 et 30°. Ne mettez surtout pas au frais, au risque de bloquer la fermentation...

20 à 30 minutes plus tard, vous pouvez recouper le pâton pour façonner vos pains... en ce moment, nous faisons 8 petits pains longs, mais nous avons essayé les miches, les carrés, les formes rigolottes. Tout est une question d'humeur! Disposez les sur une plaque allant au four et laissez encore reposer 1/2h à 1h, histoire de laisser la levure travailler!

Enfin, vous pouvez enfourner à four très chaud (Thermostat 8 / 240°) pour un solide quart d'heure. Le pain est cuit lorsqu'il emet un son mat lorsqu'on frappe sa croûte avec le dos d'une cuillère. Si votre four n'est pas trop bien ventilé (comme le nôtre), vous pouvez terminer par 1 ou 2 minutes de grill pour donner une jolie couleur! Laissez-le ensuite refroidir sur une grille à pâtisserie...

Miam!!! (encore tiède avec un carré de chocolat;-)

Pains

20:54 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/11/2007

Vertiges...

Rien de tel qu'une bonne série de fuites pour vous encourager à visiter un endroit incongru de votre habitation... votre toit!

N'allez pas croire que le nôtre est en piteux état! C'est même le contraire... seulement l'arsouille qui en a effectué la réfection, il y a 3 ans à peine a profité de nos vertiges pour commetre une belle bourde! Un zingueur hors pairs celui là, une solide réputation... Il a même réussi à nous convaincre de refaire notre noue en zinc, alors que nous souhaitions un bac en acier soudé!

Une noue... vous connaissez? Non? Eh bien c'est la jonction de 2 parties de toitures adjacentes en contre-pente! Notre maison étant composée de plusieurs corps de bâtiment mitoyens, nous avons une belle noue de 12 mètres de long. Le petit détail c'est qu'il s'est trompé dans le sens de la pente, alors comme l'eau à rarement tendance à remonter les pentes, au lieu de s'évacuer, elle stagne dans la noue! Avec le gel, le soleil, le zinc se retracte, se dilate, les soudures se fendent et... c'est la cata, le déluge!

Ainsi donc, nous voici grimpant sur le toit, écopant les flaques restantes... et comme les autres recours n'ont pû aboutir à ce jour, histoire de ne pas croupir dans l'humidité, nous avons fermé les yeux sur la mystérieuse alchimie du mage Rubson et nous avons appliqué ses préceptes et sa mixture d'un pinceau perplexe...

Sur le toit

Cà ne parait pas très vertigineux? Vous n'avez pas vu l'autre côté!!! Et puis... il fait frisquet, là haut à 8 mètres du plancher de nos chères vaches meusiennes, presque en Décembre déjà, en plein courant d'air! D'ailleurs avant de commencer le nettoyage matinal, j'ai dû enlever une couche de glace, d'environ 5 cm d'épaisseur... Zwippp... je vous rappelle que çà penche... du mauvais côté pour l'eau, mais du bon pour la dégringolade!!!

 Bref, on a fini par sécher le mastic étanche au sèche cheveux pour qu'il soit sec avant la tombée de la nuit frisquette et nous sommes redescendus... les jambes flageollantes! Ce qu'il y a de bien avec le vertige, c'est qu'on est sûrs, si on se casse la binette... c'est pas parce ce qu'on a fait le zouave!!!

 Sur le toit 2

23:35 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2007

Anniversaire

Coucou!

Nous sommes encore en vie! Vilain petit canard, je néglige ce journal... Parmi les activités de la semaine, nous avons fêté mon 37e anniversaire! Eh oui... je suis né le 19. Novembre 1970. A cette occasion, ma grand-mère Denise m'a fait parvenir un joli lot de photos, souvenirs de mon enfance, heureuse mais parfois mouvementée... Dois-je vous confier qu'entre mes parents la discorde régnait, depuis ma plus tendre enfance! Aussi je fus un bébé balloté... entre les différentes résidences familiales et les bras empressés!

Par chance, je l'ai vécu avec bonheur et insouciance, chacun se disputant le privilège de m'aimer et me gâter le plus!!! Certains moments furent sans doute difficiles pour mes grands-parents... Ainsi, comme sur cette photo ou j'avais 15 mois et Denise, 46 ans, nous devions parfois nous voir seulement quelques heures, le week-end, le temps d'une promenade. Mamy et mon père avaient fait 350 km pour venir jouer l'après-midi... et rentraient déjà le soir!

Ben  et Denise 1972

 

17:04 Écrit par Isa & Ben dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/11/2007

Ohé! La Denrée!!!

Le froid arrive... alors après avoir bricolé toute la journée dans les courants d'air, quoi de plus roboratif qu'une bonne soupe, une soupe aux choux bien sûr! Essayez donc cette vieille recette aveyronnaise.

Commencez par faire mijoter un bon bouillon. Faites y fondre deux gros oignons coupés en petits dés. Pendant ce temps, faites blanchir une dizaine de minutes les feuilles d'un chou bien vert, débarrassées du gros de leurs côtes. Profitez-en pour préparer aussi de fines lamelles de fromage de Cantal et de belles tranches de pain de campagne ou de pain de seigle.

Sitôt le chou attendri et égoutté, vous pouvez confectionner le "mille-feuilles". Dans une cocotte en fonte, après avoir versé une louchée de bouillon, empilez feuilles de chou, tranches de pain, fromage, louche de bouillon, chou, pain, fromage... Finissez par une couche de feuilles, arrosez par le reste de bouillon. Une dernière couche de fromage puis enfournez la cocotte sous votre grill.

Dès que la soupe est gratinée, vous pouvez déguster!!!

Soupe aux choux

22:35 Écrit par Isa & Ben dans Gourmandises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Ancistrounets

Vous souvenez vous?

12 jours ont passé... et les beaux petits oeufs, un temps cachés par notre papa Ancistrus aux longues moustaches, ont fini par éclore hier soir! C'était donc bien un couvain d'Ancistrus... Les petits ont déjà bien l'air de famille. Il sont maintenant bien nombreux dans notre petit écosystème! Il va falloir leur trouver un nouveau foyer... 6 grands frères et grandes soeurs vont bientôt s'aventurer dans l'aquarium de notre ami Laurent. Mais si, amis aquariophiles, vos vitres sont encore sales, n'hésitez pas, notre petite armée de nettoyeurs est à votre disposition! Laissons-les juste encore grandir un peu!!!

Ancistrounets

21:56 Écrit par Isa & Ben dans Profondeurs aquariotiques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/11/2007

Nuit... rime avec Généalogie!


J'allais hier vous en dire plus sur nos petites grandes maisons... puisque j'avais abordé le sujet de la chaufferie hier. Je ne résiste pas à vous montrer les façades de nos homes... Je dis nos, car nous habitons 2 maisons, mitoyennes certes, mais qui ne communiquent pas directement bien que nous occupions des pièces dans l'une, et dans l'autre! Un jour une véranda les reliera par l'arrière... déjà depuis 2 ans une cour proprette permet de ne pas patauger dans l'argile meusienne pour passer de l'une à l'autre par temps de pluie... Mais je suis hors sujet. ainsi donc voici nos maisons, une grande bleu-grise et une petite jaunette, vue depuis la place du village. Bienvenue chez nous!!!

Nos maisons

Je voulais aussi vous raconter comment nous avons réorganisé notre cuisine, car nous avons passé la journée d'avant-hier à tournebouler le mobilier. une amie nous a rendu un vaisselier que nous lui avions prété il y a une dizaine d'année tandis qu'elle se séparait de son compagnon et se retrouvait un peu dépourvue... de mobilier! Ce vaisselier, comme d'autres meubles nous avait été offert impromptûment au décès de mon grand-oncle Charles dit Charlot. Il a ainsi rendu encore de bon et loyaux services. Finalement, il va poursuivre sa carrière chez nous!

Buffet Charlot 2 corps

Mais je me suis souvenu avoir promis à ma correspondante Réjane de fouiller, pour elle, mes paperasses... Eh oui, je suis généalogiste. Un généalogiste acharné qui n'hésite pas à accumuler une montagne de documentation bien que je n'aie jamais le temps de la classer! Ainsi donc, jusqu'aux petites heures de la nuit, je suis parti à la recherche de Claude François Briançon et de Marie Brulez, humbles bûcherons vosgiens à l'époque de la révolution, dénominateurs communs entre Isa et le mari de Réjane...

Que la généalogie vous intéresse ou vous effraie, n'hésitez pas à faire une visite de mon p'tit arbre...

http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=tagazou

Et si vous voulez un coup de main, un coup d'oeil, une idée... je me ferais une joie de vous aider à débuter, à poursuivre, à vous épanouir dans cette inépuisable quète de racines!

Benjamin, qui en profite pour glisser un p'tit bonjour aux cousins parfois si lointains, mais si sympathiques, retrouvés au fil de nos papillonnements ancestraux!

21:18 Écrit par Isa & Ben dans Généalogie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/11/2007

Usine à gaz?

Tiens! Nous allons vous montrer que nos centres d'intérêt ne se limitent pas à nos estomacs... Quoique... Non non! Nous avons plein d'autres sujets de réflexion, malgré la tournure des premiers articles! Nous sommes des bricoleurs rénovateurs passionnés... En ce moment, nous peaufinons notre chaufferie.

Entre le porte-monnaie et les considérations écologiques, nous avons tenté de trouver notre solution à nos besoins (énormes) en chauffage! La maison est immense et nous ne pouvions poursuivre notre rénovation... Usant et abusant de gaz propane, chaque pièce supplémentaire eût été un gouffre financier. aussi on a dû se mettre à rêver!

Peu a peu... la nouvelle laverie-chaufferie a pris forme! Un peu de gros oeuvre: cloisons, dalle réhaussée de 46cm (la maison est en pente), carrelages, plâtres... A cette occasion nous avons expérimenté un produit écolo génial: le Fermacell. Voyez plutôt le site du fabricant: http://www.xella.fr/html/fra/fr/fermacell_actualite.php C'est un substitut de placo-plâtre à base de gypse et de cellulose. C'est beaucoup plus solide (il faut la scie circulaire pour le découper)... mais surtout, c'est ignifuge et hydrofuge sans traitement chimique! L'idéal pour une chaufferie laverie!!!

Cet été, nous avons installé un gros (très gros) ballon tampon qui servira à réguler les différents apports énergétiques. Le ballon fut bientôt rejoint par un insert-chaudière à bois et sa cheminée, sécurisé par un vase d'expansion ouvert en toiture. Une pompe à chaleur alimentée par les eaux de notre vieux puits a rejoint l'installation... puis une nouvelle chaudière propane en relève de sécurité (pour les vacances d'hiver, par exemple). Chaudière récupérée chez un voisin qui est passé de Charybde en Scylla (adoptant désormais le fuel!). Des tuyaux en pagaille, des radiateurs, des collecteurs de planchers chauffants, un tableau électrique à vous rendre hirsute, une régulation fantasmagorique et... il ne manque plus que les panneaux solaires!

Cette semaine nous avons terminé les plâtres muraux... Toujours du Fermacell! On a commencé à poser l'évier qui dormait dans notre stock depuis des lustres... Et toutes les gaines électriques non liées au chauffage sont posées (éclairages, prises)... Nous avons même fait des portes provisoires en panneaux isolants! (Notre menuisier, Jean-Marie, s'est sauvé sous le soleil d'Italie participant à la restauration de je ne sait plus quel palais...).

Il y a encore du boulot! Mais çà fonctionne, et plutôt bien, depuis environ 2 mois!!! A quand la première lessive côté laverie?

Chaufferie

20:10 Écrit par Isa & Ben dans Bricoleries | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |